En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus

La vie des enfants soldats

Enfants soldats2004
12 février 2017 projets Enfants soldats Rosalie esclaves CIDE

La guerre et l’enfance

Qu’est-ce qu’un enfant soldat ?

Ce sont des enfants (filles 40% et garçons 60%) généralement âgés entre 7 et 17 ans qui, à travers le monde sont recrutés et utilisés illégalement par des groupes ou des forces armées.

 

Pourquoi sont-ils recrutés ?

Ils sont recrutés pour combattre, pour poser des mines, pour porter, pour être des messagers, des espions, des cuisiniers, des esclaves sexuels (surtout pour les filles qui sont souvent victimes d’exploitation et de mutilations sexuelles) et des kamikazes (les jeunes sont plus influençables).

La majorité d’entre eux s’enrôlent pour fuir la maltraitance, la pauvreté, les mariages forcés… quand d’autres sont kidnappés ou recrutés de force.

enfant-arme

Ou se trouvent-ils ?

Ils sont les plus nombreux sur le continent africain (Mali, Ouganda, Somalie, RDC, Soudan …). En Europe, des enfants auraient été impliqués dans des groupes armés en Russie et en Tchétchénie. En Amérique, c’est la Colombie qui détient le record du nombre d’enfants soldats (14 000).

Au Proche-Orient, des enfants soldats sont présents en Israël et dans les territoires palestiniens occupés. En Syrie, Al-Qaïda et autres comme les milices pro Bachar el-Assad recruteraient également des enfants soldats dans leurs rangs.

Le groupe Etat islamique diffuse des vidéos dans lesquelles nous pouvons voir des enfants à peine âgés de 10 ans qui interviennent dans une mise en scène où ils égorgent ou tirent des balles dans la tête d’otages.

Ils sont aussi très nombreux en Asie (Afghanistan, Inde, Laos, Philippines). Les Nations unies notent que le recrutement n'existe plus mais qu'une présence d'enfants soldats dans certaines régions est toujours effective. C’est en Birmanie que la situation est la plus alarmante car l’Etat participe à l’enrôlement des enfants dans les conflits : des enfants âgés de 12 à 18 ans sont recrutés de force par l’armée gouvernementale.

 

Des textes contre l’utilisation des enfants soldats ?

La CIDE (Convention Internationale des Droits de l’Enfant), protège les enfants en disant qu’ils ont le droit de grandir dans un cadre qui leur garantisse la protection (art. 19, 22, 32 à 35, 39 et 40). C’est le droit à la protection. Chaque enfant a le droit de grandir dans un environnement qui le protège de la maltraitance et de l’exploitation et a le droit de ne pas faire la guerre, ni de la subir. La plupart des Etats ont signé les textes (sauf la Somalie et les Etats-Unis).

 

Comment sauver les enfants soldats ?

Les programmes DDR (Désarmement, Démobilisation, Réintégration) destinés aux adultes, ont tout de même permis de démobiliser plus de 100 000 enfants dans plus de 15 pays. Par ailleurs, l'UNICEF, avec ses partenaires, mène un vaste programme de libération, de réinsertion et de prévention des enfants soldats.

Les conflits des dernières décennies ont fait un des plus grand nombre de victimes civiles (90% des tués dont la moitié sont des enfants). Enfants soldats ou pas, l’impact des guerres sur les plus petits est dès lors considérable. En une décennie, plus de deux millions d’enfants ont été tués, au moins six millions ont été blessés dont une grande partie souffre d’invalidité permanente. Les impacts psychologiques sont également dramatiques. Les petits qui se retrouvent face à la décomposition de leur vie sociale, au stress, à la guerre, à la mort de leurs parents, aux viols de leurs sœurs ou de leur mère, demeurent psychologiquement traumatisés à vie. Pour les enfants parvenant à échapper à la guerre, leur sort reste malgré tout peu enviable. Ils seraient quelques vingt millions réfugiés dans les Etats voisins ou déplacés dans leur propre pays. Pire, sur les dix dernières années, plus d’un million sont devenus orphelins ou ont été séparés de leur famille.

Mais l’élément essentiel de tout « sauvetage » de ces jeunes aux vies brisées est l’éducation, un combat que mènent de nombreuses ONG partout dans le monde. Aussi, lutter contre la pauvreté, contre les violences, contre l’impunité, travailler avec les communautés locales, s’efforcer de convaincre les groupes armés d’arrêter sous peine de sanctions, travailler sur les programmes de réinsertion, lutter pour un commerce d’armes contrôlé, sont autant de réponses pour éradiquer l’utilisation des enfants soldats.

 orphelin de guerre

Sources : RFI Afrique et UNICEF

 

Sophie Mille

Equipe des Projets Rosalie

Connectez-vous pour pouvoir commenter cette news.

Connectez-vous !