Cuisine joyeuse en Thaïlande
Réinsertion et formation
Cuisine joyeuse en Thaïlande  : 13 jeunes handicapés formés pour s'insérer
Réduction fiscale
445 € / 445 €
Matériel de cuisine
2057 € / 3750 €
Ingrédients pour 1 an
0 € / 1562 €
Indemnités pour les formateurs
0 € / 293 €
Gaz de cuisson

Ce nouveau projet de réinsertion pour handicapés se situe à Khon Kaen dans le Nord-Est de la Thaïlande, région la plus pauvre du pays à 365 kilomètres de Bangkok la capitale.

La ville est célèbre pour ses tisserands de soie et son agriculture tournée vers le riz, maïs, tapioca et canne à sucre. Les villageois dépendent entièrement de la saison des pluies et sont pour la plupart endettés en raison de la saisonnalité de la production agricole.

La communauté locale des Filles de la Charité s'appelle SETON HOUSE. Elle est composée de cinq sœurs de trois nationalités : deux thaïlandaises, deux philippines et une vietnamienne.

La plus âgée est âgée de 71 ans et la plus jeune de 28 ans.

Chacune s'investit dans les missions quotidiennes auprès:

  • des personnes âgées dans les institutions et les communautés
  • des personnes handicapées au sein de l’institution Marie Immaculée fondée par les sœurs et dans les communautés
  • des enfants pauvres et des nombreux migrants (vietnamiens, laotiens et birmans…)
  • des personnes demandeuses d’accompagnement spirituel

L'éducation de la population est très faible car elle n'était pas la priorité auparavant ; beaucoup ne savent ni lire ni écrire et parlent leur propre dialecte, les personnes âgées peuvent à peine parler leur langue nationale.

La situation économique est en plein essor. Les infrastructures se sont beaucoup améliorées, les services hospitaliers bénéficient d'équipements modernes, l'éducation se diffuse aussi bien en milieu urbain que rural, des centres administratifs ont été mis en place au service de la population.

"Malgré cela le style de vie des citoyens est passé de simple à extravagant, ce qui a entraîné un grand nombre de dépenses, une augmentation des prix de la nourriture, les crimes et la drogue sont monnaie courante et la moralité est très faible" Sœur Albina Ermac

Le projet : formation en cuisine et restauration pour des personnes handicapées

L'institution Marie Immaculée a été fondée et est gérée par les Filles de la Charité. Elle se situe dans l'enceinte de la communauté des sœurs et est spécialisée dans l’accueil de nombreuses personnes porteuses de handicaps.

Ces personnes sont âgées de 15 à 40 ans avec des capacités mentales équivalentes à 5-7 ans pour la formation professionnelle et à 3-5 ans dans l'apprentissage et l'éducation.

Elle comprend aussi une école exclusivement destinée aux enfants et jeunes handicapées de 3 à 18 ans.

L’objectif de ce projet est de permettre à un groupe de jeunes porteurs de handicaps de sortir de la dépendance grâce à une formation en restauration.

"Celle-ci a été expressément demandée par les jeunes ainsi que par leur entourage qui remarque que, laissés seuls, ils sont facilement victimes d’abus ou de manipulations qui les mènent aux trafics de drogues" - Sœur Albina Ermac

Cette formation a pour but de les rendre autonomes et sécurisés par à un emploi stable en l'absence de leurs proches.

Nous mettrons en place une formation dont les cours seront dispensés par une Fille de la Charité thaïlandaise, épaulée par deux professeurs laïcs pendant une année complète.

Compte tenu de leurs difficultés d'apprentissage, il s'agira d'un cours quotidien: les jeunes resteront vivre avec leur famille mais viendront à l'école le matin et rentreront chez eux après la classe. 

La formation se déroulera sur plusieurs étapes. Les jeunes intéressés ont déjà été identifiés, ils sont tous pleinement conscients des objectifs. Cette activité quotidienne leur apportera également une stimulation physique et cognitive.

"L’apprentissage se fera en groupe dans et hors de la salle de classe pour qu’ils se confrontent à la réalité du « terrain » (choix des produits au marché par exemple). Les démonstrations de groupes et individuelles les prépareront à des évaluations pour s’assurer que les notions ont été retenues. Des exercices pour développer leur motivation à l’inclusion seront aussi mises en place" Sœur Albina Ermac

"Nous avons la chance d’avoir le soutien des agences gouvernementales, des officiers locaux et des villageois dans ce projet ce qui nous assurera son aboutissement au terme de la formation . Avec ce projet, nos jeunes seront intégrés à la société grâce leur emploi et pourront s'élever avec dignité et intégrité"

Les bénéficiaires

Le groupe de jeunes bénéficiaires est composé de 13 anciens élèves de l’Institution Marie Immaculée, qui ont eu accès à de petits ateliers de mise en condition et qui se sont immédiatement projetés dans ce projet.

Leur fort désir de continuer à faire partie de l'école et notre désir de les protéger de tous les crimes et exploitation nous a conduit à créer des activités intégrées à la structure de l'école à laquelle ils étaient habitués et qui répondront à leurs besoins.

Grâce à votre don, ces jeunes seront éloignés des dangers qui les guette à cause de leur handicap, ils auront une vie stable et accès à une autonomie grâce à leur emploi.

Un immense merci d’avance pour votre soutien ! 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Se connecter ou s'inscrire

L'équipe des Projets Rosalie

Pleine de joie en parcourant le projet, je suis très reconnaissante de vos efforts pour donner plus d'espoir dans la vie à nos jeunes adultes handicapés, en leur donnant la chance de suivre une formation dont ils ignoraient tout. Impatients de commencer, ils viennent souvent à l'école et attendent le moment où ils pourront enfin prendre louche et poêle à frire en mains. Ils sont très fiers à l’idée d'acquérir des compétences qui changeront leur vie quotidienne.
Oui, ce sera leur grande fierté d’acquérir ces connaissances en cuisine et d’être en mesure de partager leur force et leurs capacités avec ceux qui les entourent. Au-delà de l’argent qu’ils pourront gagner et qui leur permettra d’accéder à une certaine indépendance ; c’est une expérience de vie qu’ils s’apprêtent à partager les uns avec les autres et qui les aidera à grandir dans leur estime d’eux même.
En travaillant ensemble, leur vie devient plus stable et leur dignité s'élève. Je vous remercie et vous assure de nos prières. Que Dieu vous bénisse tous.
Sœur Albina

Envoyé il y a 1 jour
Barbara Jurczak.

Best of luck with your project, you're in my prayers! Hugs and lots of love from France, Barbara.

Envoyé il y a 30 jours

Les 20 derniers soutiens

Philippe Devaux.
Philippe Devaux.

100 €

Anna
Anna

150 €

Agathe
Agathe

100 €

André Catizone.
André Catizone.

50 €

Ginette
Ginette

50 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Camille Monfils.
Camille Monfils.

140 €

Catherine O.
Catherine O.

100 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Dominique Ramassamy.
Dominique Ramassamy.

32 €

Barbara Jurczak.
Barbara Jurczak.

200 €

14 soutiens
2 502 €
2 502 €
sur un objectif de
6 050 €
14 soutiens
J - 14 temps restant
L'équipe des Projets Rosalie
Sœur Albina Ermac

Je suis Sœur Albina Ermac, une Fille de la Charité, âgée de 72 ans, de nationalité philippine, 47 ans de vocation. J'ai terminé mes études comme éducatrice, missionnaire en Thaïlande pendant 35 ans et j'ai été impliquée dans le ministère de la formation pour la vocation locale. Actuellement, il est activement impliqué dans les ministères pour les personnes handicapées et les services intégrés pour les personnes âgées, les enfants pauvres et dysfonctionnels et les personnes handicapées. Nommée animatrice de la communauté locale avec quatre (4) sœurs servant différentes missions confiées à la communauté dans la province de Khon Kaen et Loei, Thaïlande.

Khon kaen
Thaïlande