En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus

Culture maraîchère à Madagascar

Formation vers l'autonomie pour d'anciens lépreux

Tax elligible stamp
Culture maraîchère à Madagascar : Formation vers l'autonomie pour d'anciens lépreux
Achat et pose d’une pompe, nettoyage du puits
Clôture du jardin de 100 m, 50 poteaux de 3 m, matériel et main d'oeuvre
Matériel de jardinage (11 bêches, pèles, râteaux, arrosoirs, sceaux et 5 brouettes)
Semences et plantation de quelques arbres fruitiers
Alimentation (riz, haricots secs, huile, poisson)

En 2017, le projet Cap sur Madagascar a permis de construire des puits, des citernes, des cuisines, des fours à pain, et de planter des arbres.

Ce projet Rosalie fait suite aux actions réalisées précédemment par M. Alain Guillez et les jeunes en formation, en collaboration avec les sœurs de plusieurs Communautés du sud de notre île.

 

Quel est notre objectif pour 2018 ?

Venir en aide aux gens touchés par la famine, puisqu’en de nombreux endroits, des puits permettent maintenant de créer des jardins potagers. Cette démarche concerne tant les villageois des zones arides du sud (Androy) que les lépreux en situation de précarité extrême.

Qui sont les bénéficiaires de notre projet ?

Le projet que je présente ici sera au bénéfice des anciens lépreux, rejetés par leur famille, qui vivent à Mahatsara, un petit village situé à 3 km à l’ouest de Vangaindrano où se trouve notre Communauté.

Ils sont actuellement 10 anciens lépreux (5 hommes et 5 femmes) qui vivent là avec leurs enfants et leurs petits-enfants. Ils reçoivent de l’aide de la part de la Communauté, mais c’est insuffisant pour leur procurer une alimentation saine : nous leur apportons une aide alimentaire 2 fois par mois, et des vêtements selon leurs besoins. Nous nous allons chez eux 2 fois par semaine pour faire leurs pansements et nous leur fournissons des médicaments.

Chaque famille a une petite rizière, mais ces personnes sont sous alimentées, comme beaucoup d’autres, car dans notre pays, la malnutrition est un problème crucial. L’aide alimentaire que la Communauté peut donner ne suffit pas pour nourrir toute la famille pendant deux semaines en attendant la prochaine distribution... Pour subvenir à leurs besoins les lépreux doivent soit vendre du charbon de bois, soit être réduit à la mendicité.

Comment allons-nous procéder ?

Il existe un terrain sur lequel on peut créer des jardins potagers c’est pourquoi nous faisons ce projet de culture maraîchère avec eux, sous la conduite de M. Alain Guillez qui a eu un « coup de cœur » pour ces lépreux lors de son passage en 2017. Il nous avait alors écrit ceci :

« Avec Sr Mariette, j’ai visité ces lépreux, à l’écart sur une colline, avec leurs enfants, devant ces quelques maisonnettes ; non loin de là, il y a un marécage sur plusieurs hectares où il y a de l’eau toute l’année. Quand j’ai vu ces personnes et cet espace, j’ai eu un coup de cœur et j’ai tout de suite compris qu’ils pourraient devenir, avec leur progéniture de futurs maraîchers, pour ceux des lépreux qui sont encore valides. Les sortir de la marginalité et offrant à ce petit monde de quoi subvenir à leurs besoins nutritifs et ne plus dépendre d’une assistance alimentaire qui est d’ailleurs insuffisante. En organisant des jardins potagers (une formation de plus pour les stagiaires de l’an dernier), il sera possible de semer ou repiquer : aubergines, tomates, poivrons, courgettes, melons, pastèques, courges, haricots verts, oignons, mais, millet, lentilles, haricots secs.
Voilà comment relever l’ordinaire de ces gens au ventre creux et leur rendre leur dignité par le travail !
»  

 

Actions envisagées

  • Culture maraîchère dont les objectifs sont de fournir des légumes consommables, et la possibilité de vendre les surplus de la récolte.
  • Réhabilitation d’un puits pour qu’ils aient de l’eau potable pour boire et faire leur cuisine. Ils auront aussi accès à cette eau pour faire leur lessive et arroser le jardin potager.
  • Poursuite de la formation des jeunes dans un domaine qu’ils connaissent peu : le  maraîchage (enfouissage des déchets verts, mariage des légumes pour éliminer ou éloigner les parasites, nutrition de la terre par l’apport d’engrais vert, production de semences, etc.). Il s’agit de clôturer une partie du terrain pour protéger les futures cultures des prédateurs. Ensuite, un espace de 20-25 m2 par famille permettra de créer des jardins potagers.

Un projet durable

Cet investissement 2018  aura une action durable et bénéfique pour les familles des lépreux : une alimentation saine et équilibrée favorisera la guérison des séquelles cutanées de la lèpre et protègera ces lépreux blanchis contre des maladies infectieuses telles que la tuberculose, la typhoïde et d’autres pathologies liées à la sous-alimentation.

A terme il est possible d’envisager deux récoltes durant l’hiver austral, en veillant à un apport d’eau suffisant. La vente du surplus de légumes, permettra à ces personnes d’avoir quelques revenus pour satisfaire à d’autres besoins élémentaires et de contribuer au petit commerce local. Ces anciens lépreux rejetés sont des personnes humaines qui ont leur droit de vivre dignement comme les autres et ne plus être contraints à mendier pour survivre !

Pendant la mise en route de ce projet, un apport alimentaire supplémentaire est prévu pour ces familles de lépreux. Comme ils travailleront avec M. Alain pendant un mois, ils ne pourront  pas aller ailleurs pour chercher de quoi manger, c’est pourquoi nous prévoyons  dans le budget  de ce projet : 10 sacs de riz, 25 kg d’haricots secs, 2 bidons de 20 litres d’huile et du poisson plusieurs fois par semaine.

Une Sœur de la Communauté de Vangaindrano collaborera à la réalisation et au suivi de ce projet, et pendant la 1ere année les « maraîchers en herbe » seront accompagnés par un animateur (Delphin) formé par M. Alain Guillez.

 

Pour donner un avenir meilleur à ces familles...
...Soutenez ce projet ! Merci par avance !

Sr Mariette Ranolimby

Je suis Sr Mariette, responsable de la Communauté de Vangaindrano, et je travaille comme infirmière et responsable de notre dispensaire.
Notre Communauté se trouve dans la région du Sud-Est de notre pays, dans le Diocèse de Farafangana.
Nous sommes 4 Filles de la Charité et servons de nombreuses personnes pauvres : deux sœurs travaillent à l’école, une est au service des personnes démunies et moi au dispensaire.
Notre Communauté s’occupe aussi des lépreux qui ont été rejetés par leur famille après le traitement. Il y a quelques années, de petites maisons ont été construites pour leur offrir un logement. Actuellement, 10 lépreux avec leurs enfants vivent dans ce centre de Mahatsara qui se trouve à 3km, à l’ouest de Vangaindrano. Le centre possède une petite parcelle de rizière et un terrain cultivable.

Les 20 derniers soutiens

Ghislain C.
Ghislain C.

74 €

Francoise F.
Francoise F.

380 €

Christiane
Christiane

51 €

Castor H.
Castor H.

30 €

Agathe
Agathe

80 €

arnaudgg
arnaudgg

200 €

Dominique
Dominique

30 €

Jiuci
Jiuci

30 €

Amis FC.
Amis FC.

50 €

Trang
Trang

50 €

anonymous
Anonyme

Odile_P
Odile_P

15 €

Simone D.
Simone D.

100 €

anonymous
Anonyme

Marie
Marie

50 €

Anawim
Anawim

155 €

Antoine A.
Antoine A.

25 €

Sylv.
Sylv.

50 €

Silvana
Silvana

30 €

Anna
Anna

50 €

Aucun évènement n'est prévu pour le moment

En pleine discussion !

Sr Mariette Ranolimby
Sr Mariette Ranolimby

C’est une grande joie pour nous, les sœurs et les bénéficiaires, de vous remercier, tous les donateurs de ce projet de Mahatsara car grâce à votre générosité le projet de jardinage va se réaliser. Les gens de Mahatsara sont très contents et ils attendent impatiemment la réalisation de ce projet. Nous prions pour vous les Donateurs et tous ceux et celles qui œuvrent pour ce projet. Nous prions pour vous tous et à la prochaine. Sœur Mariette

Envoyé il y a 3 mois

Sr Mariette Ranolimby
Sr Mariette Ranolimby

Bonjour, Nous les Sœurs de la communauté de Vangaindrano sommes heureuses de suivre le financement de notre projet à Mahatsara . Nous espérons que la réalisation de ce projet va améliorer la vie des bénéficiaires. Merci à vous les donateurs, merci pour votre générosité car grâce à votre aide financière, nous allons réaliser ce projet. Merci, nous prions pour vos intentions. Sr Mariette

Envoyé il y a 5 mois

Partager ce projet

  • Achat et pose d’une pompe, nettoyage du puits
    Clôture du jardin de 100 m, 50 poteaux de 3 m, matériel et main d'oeuvre
    Matériel de jardinage (11 bêches, pèles, râteaux, arrosoirs, sceaux et 5 brouettes)
    Semences et plantation de quelques arbres fruitiers
    Alimentation (riz, haricots secs, huile, poisson)
  • 20 soutiens

1500 € collecté sur un objectif 1646 €
103%
Terminé
20
20 soutiens
1500 €
Soutenu par
Logo em
= 1700 € sur un objectif de 1646 €

Présenté par

Valérie Bérard

Sr Mariette Ranolimby

Fille de la Charité de Saint Vincent de Paul

Je suis Sr Mariette, responsable de la Communauté de Vangaindrano, et je travaille comm...

En savoir plus

Contreparties

Pour un paiement de 10 €

Un grand merci de la part des familles de Mahatsara !

image
0
Pour un paiement de 20 €

(Soit 6,80 € après déduction fiscale)
Un grand merci sur nos réseaux sociaux + des nouvelles du projet envoyées par email.

image
1
Pour un paiement de 50 €

(Soit 17 € après déduction fiscale)
Contreparties précédentes + un petit reportage photo de la réalisation du projet envoyé par email !

image
6
Pour un paiement de 100 €

(Soit 34 € après déduction fiscale)
Contreparties précédentes + une lettre de remerciement envoyée chez vous !

image
0
Pour un paiement de 150 €

(Soit 51 € après déduction fiscale)
Contreparties précédentes + un exemplaire dédicacé du magnifique livre solidaire "MASERA" du photographe Santiago Llobet !

image
Stock disponible: 10
0
Pour un paiement de 200 €

(Soit 68 € après déduction fiscale)
Contreparties précédentes + un sac à main et un porte monnaie tressé à la main à Madagascar !

image
Stock disponible: 2
0

Mahatsara, Madagascar