Envole toi !
Envole toi ! : Soutien à des enfants handicapés
Réduction fiscale
275 € / 275 €
Assistance médicale
2200 € / 2200 €
Coûts d'éducation
550 € / 550 €
Coûts alimentaires
385 € / 385 €
Transports

Le contexte

Bien que le Kenya soit la plus grande et la plus avancée des économies d'Afrique centrale et orientale, et qu'il compte une minorité urbaine aisée, son indice de développement humain (IDH) de 0,519, le classe 145e sur 186 dans le monde.

Thigio où se déroule le projet est un village rural situé à environ 45 minutes de Nairobi, dans le comté de Kiambu. Une nouvelle voie a encouragé de nombreuses personnes à ouvrir de petits magasins en bord de route pour essayer de gagner leur vie, mais Thigio reste principalement une communauté agricole semi-aride.

Le taux de chômage est très élevé (environ 90%), surtout chez les jeunes de 18-35 ans. Grâce à la gratuité des écoles primaires et secondaires les enfants parviennent à terminer le secondaire. Malheureusement pour la majorité, les résultats médiocres ne leur permettent pas d’accéder à l’université et il n'y a pas assez d'écoles techniques pour le nombre d’étudiants en quête une place.

L'agriculture est le seul débouché dont ils disposent. Elle dépend fortement du temps, qui a été très imprévisible ces dernières années, alternant souvent entre inondations et sécheresse. Le pays subit aussi actuellement une invasion de criquets pèlerins qui déciment tout sur leur passage : les prochaines récoltes sont très incertaines.

Voir la vidéo 

Les besoins urgents identifiés par le Filles de la Charité 

En visitant les habitants de la région de Thigio, les soeurs du Centre Sainte Louise ont découvert plus de 300 personnes vivant avec un handicap physique et intellectuel. Le gouvernement ne fournit aucun soins spécialisés ou personnalisés à ces personnes.  Elles sont abandonnées, souvent confinées chez elles, vivant dans des maisons précaires, sans électricité ni eau courante, et nombreux sont ceux atteints de cancer en phase terminale.

Les soeurs ont également rencontré nombre de personnes âgées vivant dans une extrême pauvreté, seules et sans soutien familial ; ainsi que des familles certains avec des enfants très jeunes atteints du SIDA et d'autres sans accès à l'enseignement pré-primaire. 

Fidelis                                               et                                               Beth

Fidelis est une nouvelle arrivée à Kisima. Elle est atteinte de paralysie cérébrale et vit avec ses deux frères et sœurs et ses parents dans une maison en tôle qu'ils louent. Comme tant d'autres dans notre région, sa famille vit des maigres salaires qu'elle gagne grâce à un travail informel de jour. Fidelis reçoit une thérapie de la physiothérapeute, et ne pouvant pas marcher, un bénévole lui a fabriqué une chaise thérapeutique de fortune, afin qu'elle puisse continuer à travailler chez elle et améliorer son contrôle musculaire. La mère de Fidelis travaille dur pour la conduire à l'école chaque jour. Elle se déplace à moto (un mode de transport public courant au Kenya), et Fidelis est attachée au conducteur pour assurer sa sécurité pendant le voyage. La famille semble très diligente dans ses soins à Fidelis.

Beth est une fillette de 7 ans qui n'a jamais été à l'école parce qu'elle n'a pas atteint les étapes clés de son développement. Avec l'aide de notre programme de physiothérapie, elle a appris à marcher, bien que son langage ne soit pas encore développé. Elle vit avec sa mère et ses trois frères et sœurs. Ses parents sont séparés et sa mère essaie de soutenir la famille par des travaux occasionnels. La mère de Beth ne peut pas payer les frais de scolarité, mais elle essaie de se rattraper en faisant du bénévolat à l'école, ce qui est très précieux pour nous.

---

Tous les programmes s'adressent aujourd'hui aux plus vulnérables : femmes et enfants, jeunes délaissés, personnes âgées esseulées, personnes handicapées, atteinte du SIDA et/ou d’un cancer. Le Programme pour les enfants handicapés s'appelle "Kisima".

L’objectif  

Donner à 6 enfants handicapés l'accès à une éducation de qualité, un soutien nutritionnel et des soins de santé pendant 1 an.

La situation de ces enfants est souvent catastrophique. Certains sont laissés à la maison sans soins ni surveillance, leur état ne cesse d'empirer du fait du manque d'exercice et de physiothérapie. Les Filles de la Charité les prennent en charge via un programme adapté dés qu'une place est disponible.

Elizabeth                                              et                                                 James 

Elizabeth est une petite fille de 8 ans très douce, souffrant d'épilepsie, d'hyperactivité et de troubles cognitifs. Sa mère est une mère célibataire avec quatre autres enfants. Tous les enfants dorment avec elle dans le lit d'une chambre louée. La nourriture est rare, et l'argent l'est encore plus. La mère d'Elizabeth n'a pas les moyens de payer ses médicaments contre les crises, elle éssaie au maximum de faire des petits travaux pour gagner de l'argent, mais les emplois sont difficiles à trouver, et elle ne trouve que quelques jours par mois.
Elizabeth est une enfant particulièrement vulnérable, car elle fait totalement confiance aux étrangers. Le programme Kisima lui offre un environnement sûr et protecteur. Notre programme d'études basé sur le modèle Montessori tire le meilleur de ses capacités cognitives. Nous veillons également à ce qu'elle reçoive ses médicaments contre les crises de façon adaptée.

James est l'un des deux enfants d'une mère célibataire. Ils vivent avec de nombreux membres de la famille élargie dans la maison de sa mère. Le surpeuplement provoque des tensions au sein du foyer, et la famille de James subit des pressions pour qu'ils partent. James a besoin de soins 24 heures sur 24 ce qui empechait sa maman de travailler.
James a été scolarisé dans une école publique dans le passé, mais il n'a pas pu continuer au-delà de la troisième année en raison de la détérioration de son état physique. Il est atteint de la dystrophie musculaire de Duchenne, une forme grave de la maladie. Il a maintenant 13 ans et est confiné dans un fauteuil roulant. Le programme Kisima offre à la fois une éducation à James et une pause à sa mère. Avoir un endroit où amener James pendant la journée lui permet de gagner un peu d'argent. Le soutien médical, la physiothérapie et le soutien nutritionnel que lui apporte le programme sont inestimables pour améliorer sa qualité de vie et celle de toute la famille.

---

Au Centre Thigio, les enfants ont accès à une éducation de qualité adaptée à leur stade de développement où ils peuvent effectuer certains travaux de classe tels que le perlage, le dessin et la peinture avec une auxiliaire pour les guider. Grâce à ce programme, les enfants ont enfin accès à des médicaments et des repas equilibrés et nutritifs. Leur croissance et leur poids s'améliorent en même temps que leur état de santé et le renforcement de leurs immunités. Des séances régulières de physiothérapie leur permettent de développer leur dexterité.

Les enfants reçoivent des soins et une attention personnalisée. La direction prévoit leur transport vers et depuis le centre et des visites de contrôle de sécurité seront effectuées au domicile des bénéficiaires afin de fournir aux enfants une alimentation complémentaire si besoin. Cette prise en charge globale coûte 470€ par enfant et par an

Joseph, 4 ans, a attiré l'attention du programme Kisima par l'intermédiaire de notre physiothérapeute qui a orienté la famille vers l'école. Lors d'une visite à domicile, nous avons trouvé Joseph à la maison avec ses quatre frères et sœurs, allongé dans un pantalon sale sans surveillance parentale. Il s'avère que sa mère est handicapée intellectuellement, avec une capacité limitée à s'occuper de ses enfants. Son père travaille occasionnellement comme ouvrier. La famille vit dans une pauvreté abjecte dans une hutte en terre de deux pièces. Grâce à l'aide de notre physiothérapeute, Joseph est maintenant capable de marcher. Les médecins soupçonnent Joseph d'être atteint d'hémiplégie, qui provoque une faiblesse d'un côté du corps. Il semble qu'il ait le potentiel pour apprendre, et le programme Kisima peut lui donner cette chance.

Avec le retour d'experience, nous pouvons mesurer les résultats: 

a) L'IMC des enfants augmente

b) On constate une réduction de la fréquence des maladies et des infections chez les enfants qui ont reçu une aide nutritionnelle et médicale

c) La majorité a une meilleure résistance osseuse et une meilleure capacité à se tenir debout et à marcher seul

d) Les enfants peuvent enfin suivre des activités artistiques ou de lecture et parole

e) Leur capacité d'attention s'améliore

L’objectif final est que ces bénéficiaires atteignent un bien meilleur degré d'indépendance et soient capables d'accomplir certaines tâches de base avec un maximum d'autonomie.

 

Beth, Elizabeth, Fidelis, Francis, James, et Joseph se joignent aux Projets Rosalie pour vous dire MERCI

Avec eux, grace à vous ! 

En pleine discussion !

L'équipe des Projets Rosalie
L'équipe des Projets Rosalie

ENGLISH BELOW Chers amis, Votre don pour aider les enfants handicapés de Thigio sera utilisé pour réouvrir nos classes lorsque cela sera possible. Merci beaucoup de nous avoir aidé. Nous espérons que nos élèves prendront un nouveau départ dès que le Covid-19 nous permettra de retourner en classe en toute sécurité. La semaine prochaine, certains de nos élèves avec Elepsey viendront chercher leurs médicaments. La semaine dernière, nous avons livré de la nourriture à nos étudiants les plus nécessiteux et à leurs familles. Tout le monde voulait savoir quand l'école reprendrait. Nos enseignants appellent les parents des enfants pour les informer toutes les deux semaines. Certains parents trouvent le confinement très difficile, mais cela aide de pouvoir parler à quelqu'un qui comprend. Merci de votre sollicitude et de votre don. Que notre Seigneur vous protège, vous et vos familles. Sœur Deborah Mallory à Thigio, Kenya /ENG/ Dear Friends, Your donation to help of children with disabilities in Thigio will be used to reopen our classes when this is possible.Thank you so much for helping us. We are looking forward to a new beginning for our students as soon as Covid 19 will allow us to return to class safely. Next week some of our students with elepsey will come to collect their medicine. Last week we delivered food to our most needy students and their families. Everyone wanted to know when school will begin again. Our teachers are calling the parents of the children just to check-in every two weeks. Some parents are finding the lockdown very difficult.It helps just to be able talk to someone who understands. Thank you for your caring and for your donation. May our lord keep you and you families Safe. Sister Deborah Mallory, Thigio, Kenya

Envoyé il y a 8 jours

Sr Deborah Mallot
Sr Deborah Mallot

/ ENGLISH BELOW / Chers amis, Merci de contribuer à ce projet des Fille de la Charité qui offre une éducation et des soins aux enfants handicapés. Votre aide est plus que jamais nécessaire. Nos familles luttent plus que jamais pour répondre à leurs besoins fondamentaux. Votre don nous aidera à faire en sorte qu'une fois le virus Corona vaincu, nous puissions continuer à fournir une éducation et des soins aux enfants souffrant de handicaps modérés à graves. Pour l'instant, le personnel des Filles de la Charité nous appelle pour vérifier que les familles vont bien. Nous avons livré du porridge supplémentaire à certaines des familles les plus nécessiteuses et nous continuerons à assurer un suivi avec un soutien alimentaire et des médicaments anti-convulsions si nécessaire. Les fonds seront sans doute insuffisants alors que le monde est aux prises avec des problèmes de santé et des problèmes financiers liés au Coronavirus, mais nous devons garder à l'esprit les plus vulnérables à mesure que nous avançons. Veuillez faire ce que vous pouvez pour nous aider à préparer une nouvelle année scolaire, avec de nouveaux espoirs et de nouvelles promesses pour nos enfants. Un petit don fait une grande différence dans la vie de ces enfants handicapés et de leurs familles. Concentrons-nous sur le fait que Dieu est toujours à portée de main et qu'il est particulièrement proche en cette période très tragique. Soeur Deborah /ENG/ Dear Friends, Thank you for contributing to the Daughter of Charity Project providing education and care for children with disabilities. Your help is needed now more than ever. Our families are struggling more than ever to meet their basic needs. Your donation will help to ensure that once the Corona Virus is overcome, we can continue to provide education and care for children with moderately to severe disabilities. For now Daughters of Charity staff are calling to check on families.We have delivered supplemental porridge to some of the most needy families and we will continue to follow up with food support and anti-seizure medication as needed. Funds will no doubt be in short supply as the world struggles with both health concerns and financial concerns associated with corona virus, but we must keep in mind the most vulnerable as we move forward. Please do what you can to help us to prepare for a new school year, with new hope and promise for our children. A little donation goes a long way to making a difference in the lives of our children with disabilities and their families. Let us focus on the fact that God is always close at hand and he is especially near during this very tragic time. Sister Deborah

Envoyé il y a 2 mois

Les 20 derniers soutiens

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

L'équipe des Projets Rosalie
L'équipe des Projets Rosalie

150 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Anna
Anna

50 €

Agathe
Agathe

100 €

Sylvie Mallet.
Sylvie Mallet.

200 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Antoine A.
Antoine A.

25 €

anonymous
Anonyme

Amis de Fribourg
Amis de Fribourg

50 €

anonymous
Anonyme

Ida
Ida

30 €

anonymous
Anonyme

Antoine A.
Antoine A.

25 €

31 soutiens
3 410 €
3 410 €
sur un objectif de
3 410 €
31 soutiens
Terminé temps restant
L'équipe des Projets Rosalie
Sr Deborah Mallot D.C

Je suis une Fille de la Charité et je fais partie d'une communauté locale de 8 sœurs, 3 des États-Unis et 5 du Kenya. Nous travaillons ensemble pour gérer les nombreux services de Thigio. Nous sommes aidées par un personnel laïc dévoué qui est très engagé dans notre mission de service. Je suis en service au Kenya depuis 14 ans. J'ai travaillé pendant 8 ans à Nairobi, puis je me suis installé à Thigio où je travaille depuis 6 ans. Je suis assistante sociale mais je travaille principalement comme administratrice pour tous les projets de Thigio.

Thigio
Kenya

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus / paramétrer les cookies