Réparer les vivants
Agriculture et aide alimentaire
Réparer les vivants : Projet agricole pour personnes handicapées
Réduction fiscale

Les partenaires du projet

dont autres mécènes
1 290 €
27 soutiens
3 442 €
dont autres mécènes
1 290 €
4 732 €
sur un objectif de
4 670 €
27 soutiens
Terminé temps restant
Les étapes
1064 € / 1064 €
Panneaux solaires+ équipement
2045 € / 2045 €
Matériaux de construction
155 € / 155 €
Frais d'installation et de main d'œuvre
1073 € / 1073 €
2 réservoirs d'eau avec filtre
395 € / 333 €
Matériel avicole

Insertion de personnes handicapées victimes de discrimination au Nigeria 

En mission au Nigeria depuis 50 ans, les Filles de la Charité œuvrent dans la santé, l’éducation, la formation, et les services sociaux pour les plus fragiles (sans-abris, indigents, enfants des rues, prisonniers, visites à domicile, soins aux malades mentaux).

Vivant parmi les pauvres dans les régions pauvres de l'État d'Akwa Ibom au sud-est du pays, elles ont ouvert en 1987 la Communauté Sainte-Louise. Le gouvernement a reconnu leur école puis a approuvé leur centre de formation professionnelle pour personnes handicapées afin de faciliter leur insertion (l’apprentissage de la couture, tricot et boulangerie)  

« Certaines personnes handicapées diplômées ont été réintégrées ou employées pour travailler dans le centre. Je travaille notamment avec des hommes et des femmes sourds et des personnes vulnérables, en particulier des veuves, dans le cadre d'une petite exploitation agricole, de l'aviculture locale et des cultures » Sr Emerechi Alimnu

Un projet de formation agricole qui permettra aux personnes handicapées de produire localement et de s’insérer grâce à une activité rémunératrice

« Au Nigeria, les personnes vivant avec un handicap sont souvent chassées de leurs villages, torturées et soumises à toutes les formes d'abus et de négligence.

Constamment confrontées à la discrimination et à la stigmatisation, elles sont exclues de tous les services sociaux de base tels que la santé, l’éducation et ne parviennent pas à s’insérer professionnellement

Ces personnes finissent par sombrer dans la dépression, l'isolement, la pauvreté et, par la suite, la mort » Sr Sœur Emerechi Alimnu

Récemment, la Communauté Sainte Louise a pu acquérir quelques lopins de terres utilisés pour former ces personnes vulnérables à la mise en culture et leur donner la capacité de produire leurs propres denrées agricoles pour subvenir aux besoins de leur famille.

« Le projet fournit actuellement des emplois à 20 personnes. Après avoir pu observer le succès des premiers bénéficiaires de la première promotion, nous aimerions poursuivre en étendant la proposition à davantage de bénéficiaires grâce à l’achat de matériel supplémentaire»

Grâce au projet « Réparer les vivants », le centre pourra faire l’acquisition :

-       de 2 réservoirs d'eau avec filtre pour retenir la pollution des eaux pluviales

-       d’un système de pompage de l'eau à l’aide de l’énergie solaire

La pérennité de ce projet agricole permettra aux personnes handicapées :

·      de se former en travaillant dans une communauté inclusive 

·      d’améliorer leur estime d’eux même, leur vie sociale et leur dignité et promouvoir leur interaction sociale

·      d’avoir une activité permettant de participer et de contribuer à la vie de leur famille et de la société

·      d’acheter et vendre les produits de la ferme à un prix abordable

·      de faire évoluer les mentalités et l'attitude négative sur ces personnes souvent considérées comme inaptes à mener des tâches agricoles

 

Les bénéficiaires

20 personnes (11 hommes et 9 femmes) bénéficieront de cette formation agricole. Ils apprendront à cultiver des produits de qualité, à élever des volailles et ensuite à vendre le fruit de leur travail.

Merci pour votre soutien

Avec eux, Grâce à vous

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Se connecter ou s'inscrire

L'équipe des Projets Rosalie

C'est une tellement bonne nouvelle! Merci beaucoup pour votre soutien, nous vous apprécions tous pour toutes vos contributions à notre projet de ferme pour les personnes handicapées.
Cette contribution améliorera considérablement les conditions de vie des personnes handicapées que nous aidons, en particulier leurs compétences dans la production de cultures pour eux-mêmes et leurs familles grâce à la vente des produits de la ferme.
Merci beaucoup pour votre gentillesse, pour avoir mis des sourires sur leurs visages, par cette contribution, vous avez allumé une bougie qui illuminera leur avenir, vous nous avez donné de l'espoir.
Merci et que Dieu vous bénisse.
Sœur Emerechi Alimnu DC

Envoyé il y a 11 mois

Les 20 derniers soutiens

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Antoine A.
Antoine A.

15 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Hugues D.
Hugues D.

50 €

anonymous
Anonyme

Simone D.
Simone D.

100 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Agathe
Agathe

100 €

FC Frg
FC Frg

50 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Antoine A.
Antoine A.

30 €

anonymous
Anonyme

L'équipe des Projets Rosalie
Sœur Emerechi Alimnu,

Je suis Sœur Emerechi Alimnu, Fille de la Charité depuis plus de 30 ans. J'appartiens à la Province du Nigeria. J'ai obtenu le certificat d'aptitude à l'enseignement en 1984, le diplôme d'agriculture en 1996 et le diplôme supérieur de gestion agricole en 2000. J'ai vécu et travaillé dans les communautés suivantes: The Child Special School Portharcourt, St. Louise's Special School Ikotekpene, Ikotekpene Prison, Madonna Special School Okpanam, De Marillac Centre for Street Children Portharcourt, Ile-Maria For Mental Ill Women and Orphaned girls by HIV.

Ikot ekpene
Nigéria