Transformer des vies à Kediri
Transformer des vies à Kediri : Une micro entreprise pour des familles démunies
Réduction fiscale
471 € / 471 €
Rénovation de certaines maisons (réparation du toit etc)
824 € / 824 €
Equipement des lieux (installation électrique et plomberie)
95 € / 220 €
Acquisition des outils de travail (seaux, balances, gaz...)
0 € / 476 €
Achat des œufs de canard (3000 pièces)
0 € / 147 €
Consommables pour la marinade (eau, cendres, sel)

Kediri est une ville de la province de Java Est, en Indonésie. C’est la plus grande ville de Java Est après Surabaya (130 km au Nord est de la villle) et Malang en terme de population, l’archipel étant lui-même le 4e pays le plus peuplé au monde avec près de 270 millions d’habitants. 

Kediri est connue comme le principal centre commercial de la plus grande industrie du sucre et des cigarettes d'Indonésie (c’est là que l'usine de cigarettes de Gudang Garam a été établie et développée).

La majorité des habitants de Kediri City sont des Javanais, suivis des Chinois, et des Bataks qui constituent la première communauté chrétienne d'Indonésie.

La majorité de la population est musulmane, suivie par les chrétiens et les communautés religieuses y vivent en harmonie. Les logements sont humbles et les familles sans beaucoup de moyens.

Le projet

Aider 5 familles à devenir indépendantes grâce à une économie collective

L’économie informelle représentant plus de la moitié des travailleurs du pays, de nombreuses personnes ayant un travail déjà précaire ont perdu leur emploi suite à la crise économique due au Covid.  

Au plus proches de ceux qu’elles accompagnent au sein de leur communauté, les Filles de la Charité ont réalisé à quel point les parents ayant perdu leur travail ont ressenti l’angoisse de ne plus pouvoir subvenir aux besoins de leur famille et de ne plus assumer la scolarité de leurs enfants.

Les enfants sont scolarisés au sein de l’école gérée par les Filles de la Charité en échange d’une contribution minime. La pandémie a forcé les familles à se munir d'internet pour que les enfants puissent suivre l'enseignement à distance. Une charge non négligeable pour eux. 

Avec la fermeture des marchés et des centres commerciaux et la restriction de l'accès aux transports imposées par les autorités, les difficultés d’approvisionnement ont compliqué l'accès à la nourriture, précipitant les gens également les plus démunis dans une situation de pauvreté extrême.

Préoccupées par la détresse des familles quelles soutiennent, les sœurs de Kédiri ont dans un premier temps organisé un programme d’aide alimentaire pour subvenir aux besoins des plus vulnérables, notamment des personnes handicapées et malheureusement souvent isolées.

Sr Netty s’est ensuite concentrée sur 5 familles à aider pour leur permettre de retrouver une autosuffisance alimentaire et la reprise d’une activité.

L’idée a donc germé autour de la mise en place d’un micro-projet entrepreneurial : la production et la vente « d’œufs salés »

Les œufs salés sont des œufs de canard crus conservés dans une solution de cendre de charbon de bois et de sel. C’est un aliment courant en Indonésie et en Asie et appréciés par un grand nombre d’habitants, quel que soit leur religion. Leur qualité nutritive et leur temps de conservation (15 jours) permettent aux plus démunis de pouvoir consommer des produits riches en protéines autre que la viande, extrement couteuse.

Produits par les canards pondeurs nourris avec des aliments naturels, ces œufs biologiques repondent aux besoins énergetiques tout en étant bons pour la santé des consommateurs.

Disponibles presque partout, les débouchés sont importants (centres commerciaux modernes, marchés traditionnels, épiceries, pâtisseries, stands d'alimentation...) Outre les consommateurs domestiques, ces œufs pourront également être vendus dans les restaurants, les navires, les hôpitaux, les dortoirs, les traiteurs....

Une aventure collective

Ce projet a pour vocation d'augmenter les ressources de ces familles défavorisées tout en représentant un gage de pérennité financière sans risque.  

Il a également l’avantage d’encourager les élevages de canards dans les communautés rurales et de générer une augmentation des revenus des éleveurs de canards.

Un capital initial d’un peu plus de 2000€ permettra à ces familles d'adapter leur logement si necessaire pour qu'il soit adapté pour produire ces œufs et d'acheter le materiel adequat.

La fabrication et la transformation des œufs en produits consommables sera effectuée depuis chez eux évitant ainsi temps et coûts de transports tout en permettant aux chargés de familles de continuer à s’occuper des personnes handicapées à leur charge.

Mme Endah, l'une des membres d’une famille necessiteuse était ouvrière spécialisée dans les œufs salés avant de perdre son emploi. Elle utilisera son savoir faire (garantie de qualité), en formant les autres bénéficiaires à la production des oeufs.

M. Han, seul soutien d'une des famille, et dépourvu d’emploi pourra gérer les commandes en ligne grâce à ses connaissance dans le domaines. La vente sera aussi faite en direct ou sur les lieux de passages.

Objectifs du projet

- Assurer un complément de revenus pour combler les besoins essentiels des familles tout en leur permettant de continuer à s’occuper de leurs proches handicapés

- Se prémunir de toute insécurité alimentaire

Délai et étapes :

             - 1 mois pour la préparation des différents lieux de production

             - 1 semaine pour la préparation des outils et des matériaux

             - 2 semaines pour apprendre le processus de production

Les bénéficiaires

Les bénéficiaires sont 5 familles démunies proches de la Communauté des Filles de la Charité.

Chaque famille compte environ 11 à 15 personnes sans emploi ou avec un emploi précaire et dont certains membres ont des limitations physiques ou des handicaps (déficience visuelle ou cécité). 

Un grand MERCI pour votre générosité, grâce à vous ces familles auront un quotidien moins difficile !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Se connecter ou s'inscrire

Les 20 derniers soutiens

anonymous
Anonyme

Antoine A.
Antoine A.

20 €

Mariela A.
Mariela A.

50 €

Sylv.
Sylv.

50 €

Antoine A.
Antoine A.

20 €

Marie
Marie

100 €

Agathe
Agathe

100 €

Anna
Anna

50 €

8 soutiens
1 390 €
1 390 €
sur un objectif de
2 138 €
8 soutiens
J - 25 temps restant
L' Equipe Projets Rosalie
Soeur Netty

Je suis Sr.Netty, Fille de la Charité. Je vis dans la communauté St. Louise de Marillac, Kediri, Java Est, en Indonésie. Je fais partie du personnel de l'économat. Les Filles de la Charité sont présentes en Indonésie depuis 1931. Le nombre de sœurs vivant dans notre communauté est de 17 personnes, nombreuses d’entre elles oeuvrant pour apporter donner accès à l’éducation, la formation , la santé et la pastorale. Elles apportent leur aide aux personnes âgées, aux pauvres et aux malades dans la ville mais également les villages alentours.

Kediri
Indonésie

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus / paramétrer les cookies