Une lueur d'avenir
Une lueur d'avenir : Education & aide alimentaire aux enfants malgaches
Réduction fiscale
90 € / 90 €
Une table de bureau de maître
165 € / 165 €
10 tables et bancs petit modèle
1200 € / 1200 €
40 tables et bancs - standard
110 € / 110 €
5 chaises à claire-voie standard
1815 € / 1715 €
Des sacs de riz et des légumes pour un an

"Le plus beau cadeau que l'on puisse faire à son enfant

c’est de lui assurer une éducation pour qu’il puisse être autonome un jour"

(Témoignage d'un père de famille)

Le contexte

La ville de Fianarantsoa à Madagascar est située à presque 400 km au sud de la capitale Tananarive dans une zone particulièrement agricole. Sa population est estimée à plus de 200 000 habitants. Bâtie sur un site de collines alternées de vallées, la ville s'étale sur trois étages : la Ville Haute, la Ville Coloniale et la Ville Basse.

Fianarantsoa est l'une des villes les plus commerçantes de Madagascar. Elle est traversée par deux rivières : la Mandranofotsy à l'ouest, et la Tsiandanitra à l'est. Ces deux rivières se jettent vers le nord dans la Matsiatra. L'agriculture tient également une place dans l'économie et possède également des fermes spécialisées. Cependant, cela fait plusieurs années que la population malgache fait face à une grave crise alimentaire due aux effets du changement climatique et par la gestion politique des ressources du pays. Cette sécheresse aiguë (les pluies très faibles voire absentes) empêche les récoltes de pousser et la famine frappe les populations les plus vulnérables, notamment les enfants 

  

L’action des Filles de la Charité

Les Filles de la Charité sont installées dans la région au Centre Manantenasoa à Fianarantsoa ouvert depuis 1950. Elles interviennent auprès de la population dans différents domaines : assistance aux personnes âgées, visites à domicile, visites des malades dans les hôpitaux, cantine scolaire (plus de 200 élèves), alphabétisation des enfants des rues pour les insérer dans des structures scolaires ensuite, aide pour les bébés malnutris (à peu près 150 bébés), catéchisme des enfants et animation des Jeunesses Mariales Vincentienne.

Depuis longtemps les Filles de la Charité accomplissent des actions auprès des sans-abris de la ville de Fianarantsoa (cf le Projet Rosalie "Grand Homme"). Mais en ce temps de famine et de Covid-19, la situation s'est beaucoup dégradée rendant très difficiles toutes les initiatives au bénéfice de nos frères et sœurs démunis.

"Il y a deux ans une idée a germé dans notre esprit et, après une mûre réflexion communautaire nous avons décidé de construire un petit centre scolaire au milieu du village. Les parents ont commencé à transporter les pierres de la fondation, moyennent un petit salaire permettant aux familles de subsister." Sœur Francine

Les enfants ont été particulièrement touchés par la pandémie et par la famine. Les sœurs avaient l'habitude de nourrir quotidiennemnt les enfants pauvres le midi pour compléter le seul repas recu le soir au retour du travail des parents. Or, avec la suspension des cours en présentiel dans les écoles et l’impossibilité des parents de continuer de travailler, les enfants et même des familles entières sont retournés à la décharge pour survivre. 

 

En malgache, Fianarantsoa signifie littéralement « là où l'on apprend le bien ».

L'objectif du Projet 

Face à cette famine aggravée par la crise sanitaire, nous avons ressenti le besoin d’augmenter notre capacité d’accueil au Centre Manantenasoa, pour :

  • venir en aide à 15 familles et environ 70 enfants en état d’extrême pauvreté
  • équiper 5 classes avec des tables et des bancs adéquats pour les enfants de tout âge
  • motiver les parents à envoyer leurs enfants à l’école tous les jours
  • faire sortir les enfants d’une situation qui les amène à perdre toute dignité humaine
  • offrir aux enfants un repas par jour

  

Comptant sur votre générosité, nous vous demandons de nous accompagner dans ce service par lequel nous essayons de mettre debout ces enfants qui risquent, sans cela, de suivre le même chemin que leurs parents.

En leur nom et pour eux

un grand merci à tous

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Se connecter ou s'inscrire

L'équipe des Projets Rosalie

Chers bienfaiteurs
Nous avons vu avec joie que notre projet était financé.
Les enfants auront le bonheur de rentrer dans une classe bien équipée et d’avoir au moins un repas par jour dans le ventre. Nous faisons face au problème de la famine dans le Suddu pays. Le Sud est le plus touché mais l'impact de la sécheresse, la pire depuis 40 ans, est ressenti presque dans toute l'Ile.
Sans vous nous ne pourrions les aider. Avec eux nous vous remercions de tout cœur.
A la rentrée scolaire je vous enverrai des photos. Avec notre reconnaissance, soyez assurés cher donateurs de notre prière.
Sr Francine

Envoyé il y a 3 mois
L'équipe des Projets Rosalie

Nous remercions tous les bienfaiteurs qui nous encouragent par leur générosité pour accomplir ce projet pour les plus démunis. Nous espérons que les élèves rentreront dans leur nouvelle classe à la prochaine rentrée scolaire qui aura lieu le 7 Septembre prochain. Les vacances sont courtes pour rattraper les temps perdus pendent les confinements à répétition au long de l'année. Notre grande gratitude à tous ces gens de bonne volonté qui ne laisse pas pour compte ceux qui sont malchanceux dans la vie. Soeur Francine

Envoyé il y a 4 mois

Les 20 derniers soutiens

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Christiane
Christiane

88 €

Jeanne R.
Jeanne R.

20 €

FC Frg
FC Frg

50 €

FREMANI
FREMANI

100 €

Mariela A.
Mariela A.

50 €

anonymous
Anonyme

Philippe Devaux.
Philippe Devaux.

100 €

Dominique
Dominique

30 €

Ginette
Ginette

50 €

Laizain Nicole.
Laizain Nicole.

50 €

Trang
Trang

50 €

Hugues D.
Hugues D.

50 €

Jean-yves Vincent.
Jean-yves Vincent.

150 €

Christophe Eoche duval.
Christophe Eoche duval.

50 €

Simone D.
Simone D.

200 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

30 soutiens
3 380 €
3 380 €
sur un objectif de
3 280 €
30 soutiens
Terminé temps restant
L’équipe des Projets Rosalie
Sœur Francine Razafindrabodo
Fille de la Charité de Saint Vincent de Paul

Dans la communauté où j'habite nous sommes au total de sept Sœur, dont Je suis la Sœur Servante Je suis infirmière et, en général, la coordinatrice de toutes les activités nommées ci-dessous : Caritas diocésains, assistance de vieillards actuellement dans 7 paroisses (une centaine), visites à domicile, catéchèse des enfants dans l’enseignement publique, réinsertion des familles sans domiciles fixes, cantine scolaire (plus de 200 élèves ), enfants malnutris ( à peu près 150 bébés ) dont pour la plupart, la maman est morte en couche ; visites des malades dans les hôpitaux, mouvement des jeunes (JEUNESSES MARIALES VINCENTIENNES), alphabétisations des enfants de la rue en vue de les intégrer dans la structures scolaires prochainement.

Manantenasoa
Madagascar