En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus

Une salle pour étudier

Donnons-leur les moyens d'apprendre !

Tax elligible stamp
Une salle pour étudier : Donnons-leur les moyens d'apprendre !
Carrelage de la salle
Pose de deux fenêtres et d'une porte
Peinture
Achat de 18 bureaux avec leurs chaises
Achat de 18 bureaux avec leurs chaises

L'éducation : un droit fondamental

L'éducation constitue un droit de l'Homme fondamental : chaque enfant y a droit. Elle permet une vie meilleure et est indispensable pour mettre fin aux cycles générationnels de pauvreté. Elle donne les moyens aux êtres humains de parvenir à un développement durable.

 

"L'éducation est une force libératrice, et aujourd'hui elle est aussi une force de démocratisation, faisant tomber les barrières de castes et de classes, lissant les inégalités imposées par la naissance et les circonstances de la vie" - Gandhi (1917 - 1984)

 
Les disparités en matière d'éducation en Inde

Bien qu’en 2010 l'Inde ait adopté une loi sur le droit à l'éducation garantissant à chaque enfant de 6 à 14 ans le droit à un enseignement gratuit et obligatoire, 50 millions d'enfants de 6 à 11 ans restent totalement illétrés et 50 % des enfants abandonnent l'école vers l'âge de 10 ans...

Ce taux varie :

  • En fonction des régions : les enfants pauvres et habitant dans les milieux ruraux ont moins de chance de pouvoir aller à l'école.
  • En fonction des castes : les dalits (castes des intouchables) sont souvent mis en marge du système éducatif.
  • En fonction du sexe : seulement 40 % de filles continuent l'école après l'âge de 10 ans alors que le pourcentage de celui des garçons diminue beaucoup moins.
Or, comme a de nouveau affirmé un responsable de l'éducation de l'UNESCO, à l'occasion de la Journée internationale de l'alphabétisation à New-Dehli : ''Aucun progrès social ne peut se produire sans l'instruction des femmes''.
 

Les principaux freins à l'éducation des filles

Parmi les principaux facteurs de cette disparité figurent :

  1. La pauvreté.
Dans un pays où 76% de la population vit avec moins de 2 euros par jour (Unesco, 2005), la plupart des parents analphabètes considèrent que l'école est une perte de temps, sans utilité. Le travail des enfants représente une source d'argent supplémentaire pour les familles et une main d'oeuvre utile à la campagne.
En outre, même si l'école est gratuite, la scolarité a un coût (achat de l'uniforme, fournitures, etc.) sans compter la perte de main d'œuvre.
 
     2. La persistance de préjugés et traditions socio-culturels qui conduisent à une discrimination à l'encontre des filles.

- Les filles sont considérées comme des êtres sans valeur et sont élevées dans cette culture d'infériorité
- 55% des filles sont mariées avant l'âge de 18 ans Cela signifie aussi le plus souvent la fin de l'éducation qui représente la meilleure chance qu'ont les filles d'accroitre leur influence au foyer, sur le marché du travail et dans la communauté entière.
- Les écoles des zones rurales sont parfois très éloignées du lieu de résidence : la distance à parcourir peut être décourageante, notamment sous la chaleur très forte. Le problème des risques d'agression auprès des filles lors du trajet domicile-école.

Dans ce contexte, notre pensionnat Sainte Catherine offre une vraie chance aux jeunes filles issues, pour la plupart de tribus rurale du Nord de l'inde, de poursuivre leur éducation. Il compte 176 élèves qui étudient à l'école secondaire.

 

Une salle pour étudier

Nos infrastructures sont satifaisantes mais nous manquons malheureusement d'une salle d'étude permettant aux étudiantes de travailler le soir. Elles utilisent actuellement la salle des sciences de l'école qui est un peu à l'écart du bâtiment du pensionnat. Il leur est donc difficile de s'y rendre le soir. Il arrive en outre que cette salle soit actuellement utilisée pour d'autres besoins et que les pensionaires ne puissent y acceder.

Pour permettre aux jeunes filles d'étudier dans de bonnes conditions, nous avons prévu de réaménager la salle à manger afin de pouvoir l'utiliser à la fois pour l'étude et les repas.

Actuellement, les jeunes s'assoient sur le sol pour étudier et manger. Nous voudrions donc leur fournir des bureaux afin qu'elles soient mieux installlées.

Afin d'amménager cette salle nous aurions besoin :

  1. De refaire le sol en utilisant des carreaux solides. En effet, certaines parties sont dégradées ;
  2. De deux fenêtres et une porte pour la sécurité ;
  3. D'ouvrir une porte pour apporter la nourriture ;
  4. De repeindre la pièce ;
  5. D'acheter 36 bancs et bureaux.

 

Aidez-nous à donner une éducation de qualité aux jeunes filles de Raikia !

Sr Maria Goretti Senapati

Je suis la sœur servante de la communauté de Raikia en Inde. Cette maison est située dans le district d'Odisha où une persécution religieuse a eu lieu en 2008.
Ma communauté compte 13 sœurs qui servent des jeunes filles issues de tribus minoritaires. Nous nous occupons également d'une crèche pour bébés orphelins, d'un centre de santé de 20 lits, d'un pensionnat comptant 176 étudiantes. Nous avons également une activité paroissiale englobant les villages alentours et nous animons des groupes de Jeunesse Mariale Vincentienne, et de l'association "Holy Childhood".

Les 20 derniers soutiens

anonymous
Anonyme

Marie
Marie

100 €

EUROGERM
EUROGERM

100 €

Cristina Soave.
Cristina Soave.

500 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

FREMANI
FREMANI

145 €

Antoine A.
Antoine A.

25 €

Trang L
Trang L

100 €

Anne De lamarliere.
Anne De lamarliere.

50 €

MacMarc
MacMarc

25 €

anonymous
Anonyme

Amis FC.
Amis FC.

30 €

Antoine A.
Antoine A.

25 €

Maryvonne Caillaud.
Maryvonne Caillaud.

550 €

FDLC - L'Hay les roses
FDLC - L'Hay les roses

100 €

Marie Tran thi gai.
Marie Tran thi gai.

100 €

anonymous
Anonyme

Sylv.
Sylv.

50 €

Aucun évènement n'est prévu pour le moment

En pleine discussion !

Partager ce projet

  • Carrelage de la salle
    Pose de deux fenêtres et d'une porte
    Peinture
    Achat de 18 bureaux avec leurs chaises
    Achat de 18 bureaux avec leurs chaises
  • 19 soutiens

4150 € collecté sur un objectif 4855 €
85%
Terminé
19

4150
sur un objectif de 4855 €

Présenté par

Sr Maria Goretti Senapati

Fille de la Charité de Saint Vincent de Paul

Je suis la sœur servante de la communauté de Raikia en Inde. Cette maison est située da...

En savoir plus

Contreparties

Pour un paiement de 5 €

Un grand merci et l'assurance de notre prière

image
1
Pour un paiement de 25 €

(Soit 8,50 € après déduction fiscale)
Contrepartie précédente + Des nouvelles du projet envoyées par email !

image
1
Pour un paiement de 50 €

(Soit 17 € après déduction fiscale)
Nous vous enverrons un compte rendu du projet par email, avec quelques photos !

image
1

Kairia, Inde