Cause des Saints : La Vénérable Servante de Dieu Gabriella Borgarino

Le Pape François a rendu "vénérable" Soeur Gabriella Borgarino, Fille de la Charité de Saint Vincent de Paul
24 janvier 2022
Nicolas Petit
Projets Rosalie Rosalie Rendu Gabriella Borgarino Pape François Saint vertu héroïque vénérabilité

Ce jeudi 20 janvier 2022, le pape François a reçu en audience son Éminence le Révérend Cardinal Marcello Semeraro, préfet de la Congrégation des Causes des Saints. Au cours de l'audience, le Saint Père a autorisé la même congrégation à promulguer le décret concernant les vertus héroïques de la servante de Dieu Gabriella Borgarino de la Congrégation des filles de la Charité. La religieuse italienne était une mystique et ses visions se concrétisaient par la rédaction de courts messages de confiance en la providence. Elle les envoyait ensuite en Italie, en Suisse et dans le monde entier, par le biais d’un grand réseau de volontaires.

La Vénérable Servante de Dieu Gabriella Borgarino ( née Teresa) est née à Boves (Cuneo, Italie) le 2 septembre 1880, dans une famille aux conditions économiques modestes. A l'âge de 10 ans, elle commence à travailler dans une filature puis comme femme de ménage. En 1899, elle est accueillie dans la Congrégation des Filles de la Charité à l'hôpital de Fossano. Après un bref retour à la maison de son père pour des raisons de santé, en 1902, elle prit l'habit et fut envoyée à la maison de Mercy à Argera. En 1906, elle est transférée à Lugano, où elle s'occupe du service de cuisine. Pendant cette période, il a vécu des expériences mystiques. En 1919, il a été transféré à la communauté de Grugliasco, servant également dans la cuisine. Cette structure accueillait les religieuses malades.

Gabriella Borgarino - projets rosalie

«Providence Divine du Coeur de Jésus, Pourvoyez-y »

En 1931, la Vénérable Servante de Dieu et toutes les sœurs de la Casa San Giuseppe di Grugliasco sont transférées à Luserna. Entre 1936 et 1937, elle eut l'apparition de Jésus : « Divine Providence du Cœur de Jésus, pourvoit à nous », qui se répandit dans le monde entier, avec l'indulgence accordée par l'évêque de Lugano, Monseigneur Angelo Jelmini, et par l'archevêque de Turin, le cardinal Maurilio Fossati.

La Vénérable Servante de Dieu était une Fille de la Charité exemplaire. Elle nourrissait un amour profond pour le Seigneur, nourri par une prière assidue. Le centre de sa spiritualité était le Cœur de Jésus, elle était convaincue que la Providence, invoquée comme « Divine Providence du Cœur de Jésus », guidait l'histoire de tous les hommes. Pendant la pandémie dite "espagnole", elle a travaillé avec ses sœurs pour aider les personnes infectées, qu'elle a réconfortées matériellement et spirituellement.

La Vénérable Servante de Dieu

Au sein de sa propre Congrégation, on lui assigne des offices simples, comme servir à la cuisine ou s'occuper du poulailler et du jardin, qu'elle exerce pourtant avec une humilité et une joie exemplaires, toujours avec le sourire. De plus, elle s'occupait de ses sœurs avec amour et un esprit maternel. Le service communautaire a marqué son quotidien et toute son existence. Humble et tempéré, elle a patiemment supporté les critiques. Sa vie a été austère et chaste, jusqu'à la fin. Elle a passé les dernières années dans la communauté de Luserna, acceptant avec sérénité et courage la maladie qui a conduit à sa mort.

La réputation de sainteté persiste de nos jours, surtout au sein de la Congrégation des Filles de la Charité, grâce aussi au groupe de prière qui fait référence à elle et à sa spiritualité.

Gabriella Borgarino meurt à Luserna (Turin, Italie) le 1er janvier 1949.

 

Source : Zénit