Cuisine joyeuse en Thaïlande - We did it !

15 jeunes handicapés formés pour cuisiner
7 avril 2022
Soeur Albina
We did it

Le projet

Ce projet de formation culinaire à Khon Kaen en Thaïlande a été lancé à la mi-décembre, après avoir été décalé suite à la propagation du Covid19, elle durera 1 an jusqu’à décembre 2022.

15 adultes porteurs d’un handicap mental se sont inscrits sur la base du volontariat : 5 jeunes femmes et 10 jeunes hommes.

Pour respecter les consignes de sécurité face à la pandémie, nous avons divisé le groupe en 3 afin que chacun d’eux suive une formation de 2 heures et ½ par jour en toute sécurité.

La taille des petits groupes et le temps d’apprentissage quotidien ont été basés sur leurs capacités d'apprentissage. C'est le facteur le plus important à prendre en compte pour pouvoir enseigner à ces jeunes.

Le processus de formation respecte plusieurs étapes :

Présentation de l'activité et de l'équipement à utiliser Préparation sanitaire des élèves (charlottes sur la tête et tabliers). Allumage et extinction de la cuisinière à gaz Identification, nettoyage et séchage du matériel Identification et mémorisation des différents légumes et nutriments pour chaque préparation culinaire Préparation et dressage des plats

Des tests d'évaluation ont lieu tous les 3 mois. L’objectif est de vérifier les progrès de chaque étudiant et de les aider avec les points plus difficiles à assimiler.


Le cours commence toujours par une introduction assurée par les formateurs de la sécurité en cuisine.

Viennent ensuite l'enseignement des techniques de découpe de la viande et des légumes, puis de la façon de les préparer et enfin de les cuisiner. Les stagiaires font ensuite la démonstration, un par un, de ce qu'ils ont vu et appris.

Ils rapportent chez eux les plats pour que leur famille puisse voir et gouter la réalisation du cours. Ce repas cuisiné est pour certains le seul de la journée.

Impact sur les étudiants

Nous observons déjà un développement de la confiance en soi chez les élèves, une joie et une fierté de participer à ce beau projet et de partager cette expérience avec leurs familles qui bénéficient aussi du résultat de leur formation et de leur apprentissage.

Cuisiner leur propre nourriture est une grande affaire pour eux, un accomplissement qui les motive à venir régulièrement à la formation.

Problème rencontré

La pandémie et l'augmentation du nombre de cas ont entraîné la fermeture de l'école et la mise en place d'un enseignement en ligne pendant le début de la formation. L'observation des restrictions gouvernementales et la peur des parents qui n'étaient pas sûrs d'envoyer leurs enfants à l'école ont affecté l'organisation de l'école. Ainsi, sur les 15 inscrits, 4 ont abandonné pour les raisons suivantes : 1 a déménagé, 1 n'était plus intéressé par la formation et les parents de 2 jeunes avaient peur d'envoyer leur enfant à la formation parce qu'ils n'étaient pas vaccinés. Nous sommes parvenues à compléter les groupes par de nouveaux élèves en liste d’attente.

Histoire d’un bénéficiaire

Worathep Wilaisut, 27 ans, a grandi sous la protection de ses parents. Très dépendant du fait de son handicap, il n’avait encore jamais vraiment eu d’opportunités pour développer son autonomie. Il fréquente depuis plusieurs années le Centre des Filles de la Charité et ses capacités d'apprentissage se sont développées peu à peu. Aujourd’hui, il fait partie des bénéficiaires très enthousiastes du projet « Cuisine joyeuse en Thaïlande » et renforce ainsi sa formation pour devenir plus autonome. Nous espérons qu'en poursuivant cette formation, il gagnera en confiance pour trouver ensuite un emploi et gagner sa vie.

La formation se poursuivra jusqu’à la fin de l’année 2022 ce qui permettra aux élèves de progresser au fur et à mesure afin de maitriser suffisamment la cuisine pour trouver un emploi à la sortie. L'objectif est de les rendre confiants dans leurs aptitudes.

Merci à vous chers donateurs de les avoir soutenus et d’avoir eu confiance en leur capacité à devenir acteur de leur vie.