En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus

La canonisation de Mère Teresa

Mother theresa
5 septembre 2016 Canonisation Mère Teresa

Hier a eu lieu la canonisation de Mère Teresa par le Pape François.

Pour ceux qui ne le savent pas, la canonisation est un processus établi par l'Église catholique et les Églises orthodoxes, conduisant à la reconnaissance officielle d'une personne comme 'Sainte'. Une fois canonisée, la personne devient un modèle exemplaire pour tous !

 

Un peu de culture !

Pour être déclaré « Bienheureux(se) », il faut être à l’origine d’un miracle. Pour être déclaré « Sainte » il faut être à l’origine de deux miracles.

Les miracles doivent être reconnus par le Vatican après études. 

Le premier miracle de Mère Teresa a eu lieu en Inde, un an après sa mort. Une femme fut emmenée chez les missionnaires de la Charité. Son estomac était gonflé comme celui d’une femme enceinte, elle avait des douleurs importantes mais ne pouvait pas être opérée car elle était trop faible. Des sœurs ont alors apposé sur son ventre une médaille bénite par la religieuse (Mère Teresa avait touché la médaille). Le lendemain, la tumeur cancéreuse avait disparu.

Le second miracle a eu lieu au Brésil en 2008. Une femme a prié Mère Teresa, d’aider son mari qui était dans le coma. Cet homme c’est réveillé à l’hôpital sans aucunes séquelles alors que de multiples abcès au cerveau le condamnaient. Le médecin en charge du patient a déclaré qu’il ne pouvait pas expliquer ce miracle.

 

Une vie consacrée au plus pauvre

Agnès Gonxha Bojaxhiu née le 26 août 1910, d’une famille d’origine albanaise à Skopje, capitale du Kosovo. A l’âge de 12 ans, Agnès ressent le besoin de consacrer sa vie à Dieu.

En 1928, elle entre à l’Institut des Sœurs de Lorette, en Irlande. Elle est envoyée à Calcutta un an plus tard. C’est à ce moment là, qu’elle reçoit l’appel de consacrer sa vie aux pauvres des bidonvilles.

Elle crée la fondation des Missionnaires de la charité, établie officiellement dans le diocèse de Calcutta en 1950.

Après plusieurs récompenses pour son travail, en 1979, elle reçoit le Prix Nobel de la Paix pour son action en faveur des déshérités en Inde. Elle profite de sa notoriété mondiale pour attirer l’attention du monde sur des questions morales et sociales importantes. Elle ne lâchera pas son combat jusqu’en 1997, ou elle meurt dans son couvent de Calcutta à 87 ans, le 5 Septembre. Le lendemain l’Inde a déclaré sa mort jour de deuil national.

La mort de Mère Teresa a été l’occasion d’un hommage unanime. Ses obsèques ont rassemblé des croyants de toutes les religions !

Elle est un exemple pour tous d’ouverture d’esprit, d’amour et de dévotion.

 

 

Sophie Mille

Equipe des Projets Rosalie

Connectez-vous pour pouvoir commenter cette news.

Connectez-vous !