Et un jour une femme
Réinsertion et formation
Et un jour une femme : Promouvoir l'esprit entrepreneurial des femmes
Réduction fiscale
Les étapes
405 € / 405 €
Equipements et ingrédients pour préparation repas cuisinés
1941 € / 1941 €
Achats de légumes (pommes de terre, haricots...)
759 € / 759 €
Vêtements et produits de 1 ère nécessité
1750 € / 1750 €
Stocks de fruits (avocats, bananes, tomates...)
147 € / 145 €
Frais de transports et de comptes bancaires

Et un jour une femme - Projets Rosalie

Les filles de la Charité au service de la promotion des femmes au Rwanda

Kicuriko est un des districts à la périphérie de la ville de Kigali au Rwanda. Cette agglomération  est habitée par des  familles pauvres  qui habitent  à plusieurs dans les bidonvilles.

 « Les gens pauvres vivent de l’agriculture, du petit commerce et des travaux éventuels : construction, arrangements des routes, employés des maisons, avec un revenu faible, uniquement pour arriver à survivre jour au jour sans penser au lendemain » relate Sr Olive

Près de à 50% de la population du quartier est catholique, l’autre 50% est composée des différentes confessions :  musulmans et d’autres confessions chrétiennes et non chrétiennes.  « Mais, jusqu’à maintenant, il y a une bonne attente entre les différentes religions »

Dans cette région, les Filles de la Charité gèrent une école maternelle et primaire de 361 élèves (dont la moitié sont issus de familles aux ressources précaires) et assurent des visites à domicile pour soutenir et soigner pour les personnes âgées et malades. Elles tentent également d’imaginer des réponses sur le terrain à toute situation de pauvreté.

 Dans le cadre de cette mission, Les filles de la Charité œuvrent à aider les femmes à devenir autonomes et responsables de leur vie et ont à cœur de leur donner accès à une place méritée dans leur société par la formation et l’esprit entrepreneurial.

 Une activité génératrice de revenus pour 10 femmes 

Et un jour une femme - Projets Rosalie

Victimes de la misère, les mères se battent pour répondre aux besoins de base de leurs enfants : alimentation, scolarisation, habillement, et soins médicaux. Elles tentent ainsi de survivre à travers des petits commerces ambulatoires qui sont malheureusement devenus interdits par une nouvelle loi qui vient d’être promulguée.  

« Il faut exercer un commerce reconnu et dans les lieux acceptés par les autorités locales sinon les mamans sont souvent attrapées et punies. Celles qui s’y engagent risquent la prison et le paiement des amandes. Pour accéder à ces marchés, il faut un capital un peu élevé afin de vendre et pouvoir payer toutes les taxes prévues par la loi »  Sr Olive

Les Filles de la charité ont ainsi décidé d’aider 10 femmes en contribuant à leur installer des places de commerce en conformité avec la loi et de leur acheter le matériel de base nécessaire à la construction de ces échoppes.

 Le soutien des Projets Rosalie permettra d’abonder cette mise de fonds initiale pour financer le stock permettant à ces mères de vendre fruits et légumes, produits de première nécessité, repas cuisinés, article de vêtements….  

Ces 10 femmes seront accompagnées par les sœurs dans la définition de leurs objectifs et dans le suivi de la gestion de leur commerce

Et un jour une femme - Projets Rosalie

Objectifs pour ces 10 femmes :

·      Les sensibiliser et les former sur leur droit d’avoir un travail digne

·      Réveiller en elles leurs capacités de se promouvoir.

·      Les former à la gestion de leur commerce, au suivi de leur budget et à l’épargne

·      Assurer la croissance économique de leurs familles.

Marie Claire a trouvé elle même une machine à coudre mais il lui manque les pagnes pour faire un petit atelier de couture

Et un jour une femme - Projets Rosalie

ll y a tant de manières de faire la charité. Le petit secours en argent ou en nature que nous donnons aux pauvres ne peut durer longtemps. Il faut viser à un bien plus complet, plus durable : étudier leurs aptitudes, leur degré d’instruction et tâcher de leur procurer du travail afin de les sortir d’embarras - Sr Rosalie Rendu

 

 

Un grand merci pour votre soutien à leurs côtés dans ce projet professionnel

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Se connecter ou s'inscrire

L'équipe des Projets Rosalie

Chers donateurs,
Que la grâce et la paix du Seigneur soient toujours avec vous !
Nous voulons vous exprimer notre grande reconnaissance pour l'aide reçue en faveur des mamans en détresse qui ont du courage de travailler pour sortir de la misère. Au dire de Saint Vincent : « Dieu aime ceux qui aiment les pauvres ».
Nous sommes très contentes de votre amour et donation envers les pauvres même dans ce temps de la pandémie de covi-19 et des guerres qui continuent de causer tant de misères. Merci d'avoir gardé l'esprit de partage avec les pauvres. Ce Projet Rosalie Rendu va aider 10 mamans pauvres mais courageuses pour sortir de la pauvreté à travers les petits commerces et la couture.
Nous venons de terminer la première étape de visiter les bénéficiaires du projet, d'identifier leurs moyens, de trouver les lieux de travail, d'ouvrir les comptes bancaires et autres informations nécessaires. Nous allons commencer une autre étape de commencer à travailler, de faire le suivi et encourager les mamans à atteindre leurs objectifs pour qu'un jour une femme devienne femme digne stable et promotrice du développement de la famille.
Que Dieu vous bénisse abondamment !
Soeur Olive NYIRANZAKIRA

Envoyé il y a 8 mois

Les 20 derniers soutiens

anonymous
Anonyme

Marie
Marie

100 €

anonymous
Anonyme

Antoine A.
Antoine A.

30 €

Ginette
Ginette

30 €

Amis de Fribourg
Amis de Fribourg

100 €

Sylv.
Sylv.

100 €

anonymous
Anonyme

Olivier Cadet.
Olivier Cadet.

600 €

Agathe
Agathe

100 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

FREMANI
FREMANI

200 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Sylvie Mallet.
Sylvie Mallet.

120 €

anonymous
Anonyme

Hortense  Boutrolle.
Hortense Boutrolle.

15 €

anonymous
Anonyme

19 soutiens
3 567 €
Autres mécènes
Soutenu par
+ 1 435 €
5 002 €
sur un objectif de
5 000 €
19 soutiens
Terminé temps restant
L'équipe des Projets Rosalie
Sœur Olive NYIRANZAKIRA

Je suis Sœur Olive NYIRANZAKIRA, Fille de la Charité de Saint Vincent de Paul dans la Province d’Afrique Centrale.
Je suis membre de la Compagnie des Filles de la Charité depuis 2013.
Après le séminaire, en 2015, j’ai été envoyée en mission dans la Communauté de Mukungu à l’Ouest du pays au service de la pharmacie.
En 2020, j’ai été envoyée dans la Maison Provinciale à Kigali pour mettre en application mes connaissances professionnelles et en même temps je suis coordinatrice des projets au niveau provincial.

Kigali
Rwanda