Petits corps malades
Enfance et éducation
Petits corps malades : Enfants en difficulté d’apprentissage au Nigeria
Réduction fiscale
Les étapes
790 € / 790 €
Fournitures scolaires
560 € / 935 €
Manuels scolaires et cahiers d'exercice
0 € / 1185 €
6 ordinateurs
0 € / 360 €
Cartables et chaussures
0 € / 1185 €
6 ordinateurs

Benin City est la capitale de L’état de Edo au Nigeria. Sur les trois écoles primaires publiques et les quatre écoles secondaires de la région, aucune n'a de classe inclusive pouvant accueillir des enfants handicapés.

« La religion traditionnelle africaine considère le handicap comme une punition pour les mauvaises actions ou les péchés que les parents ont commis dans leur vie. Dans notre pays, la majorité de la population considère que pourvoir à leur éducation est inutile.» Sr Martha Ali, administratrice de Lindalva Inclusive school

« De nombreux enfants handicapés sont donc envoyés travailler à la ferme ou font l'aumône dans les rues de Bénin et autour des églises, à toute heure de la journée, plutôt que d'aller à l'école » Sr Martha Ali 

«Bien que le gouvernement de l'État ait élaboré une politique de protection de l'enfance, des abus tels que la torture et les traitements cruels et dégradants sont encore souvent infligés. Les cas de trafics d'enfants sont eux aussi en augmentation». Sr Martha, administratrice de Lindalva Inclusive school

Inquiet par les stigmatisations et souffrances subies par ces enfants, le Dr Akubeze archevêque de Benin City a invité les Filles de la Charité à venir dans l'État de Edo pour créer une école « inclusive » accueillant à la fois des enfants issus de familles à faibles revenus et des enfants handicapés en âge d'être scolarisés.

Arrivées en 2019, les sœurs vivent le même quotidien que les gens des communautés locales et sont confrontées aux mêmes dangers (attentats, kidnapping). Pourtant, cela ne les a pas empêché de parvenir à ouvrir et gérer La Lindalva Inclusive School. 

La Lindalva Inclusive school : Offrir à ces enfants handicapés un environnement sécurisant avec des programmes scolaires appropriés à leur développement.

L'école gère actuellement des classes de Maternelle et de Primaire. Les élèves (45 garçons et 55 filles) sont âgés de 3 à 10 et interagissent comme dans une école normale, qu’ils soient handicapés ou non.  Sœurs et de laïcs y travaillent dans un esprit de collaboration très fort pour l’éducation et le développement de tous.

« Aucun enfant ne fait l'objet de discrimination de sexe, tribu, de couleur, de religion ou de statut ou n'est exclu de l'éducation en raison de sa pauvreté ou de son handicap. Au contraire, le service est rendu à tous les enfants qui en ont besoin, sans distinction » Sr Martha

« Depuis la création de l'école d'éducation inclusive dans la région, on a assisté à un grand changement d'attitude envers les personnes handicapées, ce qui a permis de lever certaines barrières et d'améliorer l'inclusion sociale de tous les enfants. » Sr Martha

Le projet : Equiper Lindalva Inclusive School en fournitures scolaires et matériel informatique

Depuis leur arrivée, les Filles de la Charité tentent d’assurer les besoins élémentaires des nombreux élèves issus de foyers pauvres.

Sœur Ali Martha avait déjà sollicité les Projets Rosalie en janvier 2022 pour que les enfants   puissent bénéficier au moins d’un repas quotidien (Projet « Pour ne pas vivre seul »)

Dans cette école, trois élèves sur cinq arrivent sans pratiquement aucune fourniture scolaire ni matériel d'écriture pour les aider dans leurs apprentissages.

« Il est très difficile pour nous, les éducateurs, d'enseigner aux élèves dans ces zones de pauvreté. Avec la hausse de l'inflation et du coût des produits alimentaires sur le marché local, certains élèves abandonnent l'école parce que leurs parents n'ont pas les moyens d'acheter le matériel scolaire. »

« Notre objectif est de distribuer  des fournitures  à 100 élèves pour l'année et d'équiper l'école de 12 ordinateurs pour les aider à apprendre et à acquérir des compétences informatiques de base. »

Avec ce projet, les Filles de la Charité visent à :

-       Améliorer la participation des enfants et diminuer leur absentéisme scolaire

-       Contribuer à l'interaction sociale entre les enfants

-       Faire inter-réagir les parties prenantes et susciter un changement d'attitude envers le handicap des enfants 

-       Accroitre les compétences en lecture et performances scolaires des enfants, en particulier pour ceux ayant des besoins spécifiques.

Votre soutien permettra d’agir auprès de ces enfants et de leur assurer un cadre propice à l’apprentissage

Une fois de plus, je vous dis un grand merci à vous  tous ceux qui  ont soutenu nos projets. Sr Martha Ali

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Se connecter ou s'inscrire

Les 20 derniers soutiens

anonymous
Anonyme

Sylvie Mallet.
Sylvie Mallet.

150 €

Patrice B.
Patrice B.

300 €

Agathe
Agathe

100 €

Marie
Marie

100 €

Lise
Lise

50 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

8 soutiens
1 350 €
1 350 €
sur un objectif de
4 455 €
8 soutiens
J - 35 temps restant
L'équipe des Projets Rosalie
Sr Martha Ali

Je suis Sœur Martha Ali, Fille de la Charité de la Province du Nigeria. Enseignante pour les sourds, j'ai travaillé dans une école inclusive pendant neuf ans. J'ai ensuite été transférée à la maison provinciale de Porthacourt où j'ai occupé le poste d'économe provinciale pendant neuf autres années. Je suis allée à Rome pour suivre un cours diplômant sur la protection des mineurs et des adultes vulnérables. Actuellement, je suis administratrice d'une école créée en 2019 par la province nigériane des Filles de la Charité pour accueillir les enfants issus de milieux défavorisés et les enfants handicapés. Je suis la sœur servante de la communauté de Blessed Lindalva où se trouve l'école. Je plaide et sensibilise également les écoles, les églises et les villages à la protection des enfants et des adultes vulnérables, en particulier les personnes handicapées.

Benin city
Nigéria