Si seulement je pouvais
Réinsertion et formation
Si seulement je pouvais : Réinsertion pour une famille de déplacés
Réduction fiscale
545 € / 545 €
Cuisinière innova, bouteilles de gaz et seaux
1620 € / 2223 €
Contenaire
0 € / 996 €
Machine à broder Tinko et machine à coudre Singer
0 € / 360 €
Ustensiles de cuisine ( marmites, couverts, plats,....)
0 € / 290 €
Produits alimentaires ( sac de riz, huile, poissons secs, viande)

Des milliers de « déplacés » au Cameroun anglophone

Depuis 2017, les deux régions anglophones (Nord-ouest et Sud-ouest) du Cameroun sont  plongées dans une guerre civile opposant l’armée gouvernementale à des séparatistes, surnommés les Ambaboys. 

Avec ces quatre années de conflit, plus d’1 million de personnes est aujourd’hui victime « d’insécurité alimentaire sévère » et 700 000 habitants ont été contraints de fuir leur domicile.

Permettre à une famille de déplacés de se réinsérer et subvenir à ses besoins

Projets Rosalie - Cameroun

C’est lors de leurs visites à domicile que les Filles de la Charité ont rencontré une famille de « déplacés » venant de la zone anglophone : Monsieur John, sa femme et ses 5 enfants.

Quand ils vivaient dans leur région d’origine, Mr John, grand boiteux de son état, travaillait comme tailleur-couturier et sa femme parvenait à vendre quelques repas qu’elle préparerait pour compléter les ressources de son époux.

Avec l’arrivée de la guerre, ils se sont réfugiés dans un premier temps à Bafoussam. Mr John avait réussi à trouver une petite place sur le marché central mais le faible revenu tiré de son travail n’était pas suffisant pour subvenir aux besoins de la famille.

Celle-ci (avec le dernier né de quelques mois) s’est à nouveau déplacée, à Melap, où ils ont réussi à trouver une maison à louer pour 10.000 Cfa (soit 15 euros par mois). Toutefois, le salaire tiré de l’activité de tailleur-couturier ne suffit toujours pas…

Mr John est contraint de vendre quelques sacs dans des agences de voyage et sa fille ainée, élève en classe de première, tente de vendre des repas (bouillons de peau de bœuf) pour compléter les maigres ressources quotidiennes de son père.

« Le Samedi et dimanche, toute la famille part au marché où ils se font porteurs de colis pour trouver encore quelque sous » souligne Sr Brigitte.

Un atelier de couture et un restaurant : une activité génératrice de revenus pour la famille

L’acquisition d’un conteneur de 20 pieds et son aménagement en 2 espaces distincts permettra à Mr John d’installer et d’équiper un atelier de couture d’un côté tandis que sa femme pourra préparer et vendre des repas dans une petite cantine de l’autre côté.

Projets Rosalie - Cameroun

En sus du contenaire, Mr John souhaiterait investir dans une nouvelle machine à broder de marque TINKO et une machine à coudre Singer.

Projets Rosalie - Cameroun

L’installation de la cuisine nécessite également un apport de base pour financer son équipement ainsi que l’achat d’un premier stock de produits alimentaires pour préparer et vendre les repas cuisinés.

Projets Rosalie - Cameroun

Avec ce projet de 4 045€ présenté par Sr Brigitte, une famille de 7 personnes pourra espérer sortir de la précarité, redevenir autonome par le fruit de son travail. Elle pourra  ainsi subvenir à leurs besoins essentiels en termes de santé, éducation, nutrition et logement

 

Un grand merci pour votre soutien à leurs côtés

Avec Eux, Grâce à vous

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Se connecter ou s'inscrire

Les 20 derniers soutiens

Agathe
Agathe

100 €

Amis de Fribourg
Amis de Fribourg

50 €

Madeleine S.
Madeleine S.

100 €

Sylv.
Sylv.

100 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Mariela A.
Mariela A.

50 €

Janot
Janot

50 €

FC Frg
FC Frg

80 €

Amis FC.
Amis FC.

100 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

13 soutiens
1 365 €
Autres mécènes
Soutenu par
+ 800 €
2 165 €
sur un objectif de
4 414 €
13 soutiens
J - 22 temps restant
L'équipe des Projets Rosalie
Sr Brigitte Domkan

Je vis à Dschang au Nord du Pays dans une communauté de 9 sœurs. Je travaille à l’hôpital Saint Vincent de Paul dans le service chirurgie et suis également l’assistante de la Sr Anne, la sœur servante qui coordonne les activités du centre de l’espérance qui prend en charge les enfants ayant un handicap physique et ou moteur.
Nous effectuons également des visites à domicile pour identifier les besoins et soutenir les personnes les plus vulnérables.

Dschang
Cameroun