En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus

Bonne fête, Monsieur Vincent !

St vincent de paul
27 septembre 2016 Saint Vincent de Paul Filles de la charité

Nous fêtons aujourd'hui Saint Vincent de Paul, fondateur de la Congrégation de la Mission et des Filles de la Charité.

Vincent de Paul nait dans une famille très unie de paysans et de classe moyenne, en 1581 à Pouy, près de Dax. Ses parents sont chrétiens et lui transmettent une foi vivante et concrète. Vincent est intelligent et ardent. Très vite, porté par les siens, il s’investit dans un bel avenir : celui des études et de la prêtrise. Il est ordonné très jeune, à l’âge de 19 ans en 1600.

Vincent, à ses débuts, est prêtre par vocation, mais aussi pour s’assurer une « honnête retirade ». Il pense à une carrière qui lui permettra de mettre à l’abri de la pauvreté, sa famille. C’est un homme entreprenant, vif et curieux. Il arrive à rejoindre la cour vers 1610, après avoir été distributeur d’aumônes au nom de la Reine Margot, première femme du roi Henri IV.

Grâce à des dames pieuses, il fédère la charité avec un règlement très respectueux qui invite à servir les pauvres comme « s’il s’agissait de Dieu lui-même ». Ce sont les premières «Charités » (aujourd’hui, Equipes Saint Vincent). Cette expérience le conforte dans sa nouvelle vocation de se mettre au service des plus humbles.

Vincent est un homme de prière et du concret, qui cherche à organiser des secours directs pour les gens nécessiteux. Louise de Marillac croise sa route et lui demande une aide spirituelle. Il lui confie la visite des charités naissantes et fonde, grâce à elle, les Filles de la Charité en 1633. Il ne voit que la misère des pauvres à soulager, tous ces pauvres qui sont le visage de Jésus-Christ.

Il meurt le 27 septembre 1660, laissant derrière lui des laïcs, des prêtres, des sœurs, une famille, la famille vincentienne et surtout un esprit, dont tous vivent encore aujourd’hui, ce feu d’amour, qui animait le cœur de Saint Vincent de Paul pour les pauvres.

Quel programme pour ce soir ? Visionnez cette vidéo !

- - -

Vincent de Paul was born in 1581 to a close-knit family of middle class peasants in Pouy, near Dax.  His Christian parents transmitted a living, concrete faith to him.  Vincent was intelligent and eager.  Very quickly, with the support of his family, he was involved in a bright future: that of education and priesthood.  He was ordained very young at the age of 19 in 1600.

From the beginning Vincent’s vocation was to be a priest but he also wanted to assure his retirement.  He thought his career would allow him to take care of his family.  He was an enterprising man, lively and curious.  He arrived at the court in 1610, after having distributed alms in the name of Queen Margot, the first wife of King Henri IV.

Thanks to some pious ladies, he joined charity with a very respectful rule which invited them to serve a poor person “as if it were God himself.”  These were the first “Charities” (today known as the AIC or Ladies of Charity).  This experience reinforced his new vocation to serve those most in need.

Vincent was a man of prayer and very concrete, who looked for ways to organize direct aid for those in necessity.  Louise de Marillac crossed his path and asked him for spiritual help.  He confided to her the task of visiting the new Charities and founded, thanks to her, the Daughters of Charity in 1633. He could only see the misery of the poor to be relieved, all the poor who are the face of Jesus Christ.

He died on September 27 1660 leaving behind laity, priests, sisters, a family – the Vincentian Family – and especially a spirit in which all of us live today, the fire of love which animated the heart of St. Vincent de Paul for the poor.

What program for tonight? Watch this video!

Connectez-vous pour pouvoir commenter cette news.

Connectez-vous !