En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus

Histoire de la Médaille miraculeuse

M%c3%a9d
1 mars 2017 Projets Rosalie Médaille miraculeuse Catherine

Sa conception et sa distribtution

Rappelez-vous de l’histoire de Catherine Labouré

Catherine connait sa mission : faire frapper la médaille comme la « dessinée » la Vierge. Elle confie cette mission au Père Aladel, lazariste qui ne se presse pas. Un jour, Catherine pousse le Père : « La Sainte Vierge est mécontente car vous ne l’écoutez pas ». Suite à cette réprimande, ce dernier se décide à agir et avec l’accord de son supérieur, se rend en haut lieu. L’Archevêque de Paris, Mgr de Quélen, ne voit aucun inconvénient à faire frapper cette médaille. Il souhaite d’ailleurs en recevoir une des premières (il obtiendra personnellement des guérisons inespérées).

En Février 1832, éclate une terrible épidémie de choléra à Paris qui fera plus de 20 000 morts. En Juin, les premières médailles sont distribuées par les Filles de la Charité. Aussitôt se multiplient guérisons, conversions, protections. Le peuple appelle la médaille de l’Immaculée la « Médaille Miraculeuse ».

Les miracles provoquent des questions sur l’origine de la médaille. M. Aladel se décide à écrire : La Notice, tirée à 10 000 exemplaires, s’épuise en moins de deux mois, tout comme une deuxième puis une troisième édition ...

 

En 1835, devant le « succès » de la médaille, Mgr de Quélen décide d’ouvrir un procès canonique. La reconnaissance officielle d’une apparition se fait par l’Evêque du lieu qui doit rencontrer personnellement la voyante, après quoi, il poursuit son enquête et la transmet au Saint-Siège. Cependant, Catherine souhaite rester dans l’anonymat et le silence.

En 1842, Alphonse Ratisbonne, un jeune banquier juif s’est laissé convaincre par un ami de mettre la médaille dans sa poche. Le lendemain, dans l’Eglise S.Andrea delle Fratte, la Vierge lui apparaît. Sa conversion soudaine a un immense retentissement et fait l’objet d’un procès canonique.

En 1854, Pie IX dans la bulle « Ineffabilis Deus » définit le dogme de l’Immaculée Conception. Il semble faire une allusion voulue à la Médaille Miraculeuse en disant de Marie qu’elle était « apparue dans le monde, avec son Immaculée Conception, comme une splendide aurore qui répand ses rayons de toute part ». En 1894, Léon XIII approuve la messe de la fête Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse, composée par les lazaristes. En 1897, Léon XIII accorde le couronnement de « la statue de l’Immaculée Conception dite de la Médaille Miraculeuse ». En 1947, après un procès qui comprend une enquête sur les apparitions, Pie XII déclare Catherine sainte.

 

Après la mort de Sainte Catherine en 1876, on compte plus d’un milliard de médailles. Beaucoup de témoins, vont raconter dans leurs lettres, livres les miracles de la Médaille miraculeuse.

 

Sources : http://www.chapellenotredamedelamedaillemiraculeuse.com

 

Sophie Mille

Equipe des Projets Rosalie

Connectez-vous pour pouvoir commenter cette news.

Connectez-vous !