Cq5dam.thumbnail.cropped.1500.844

Un Noël d’espérance pour les enfants du dispensaire Sainte-Marthe

Le dispensaire pédiatrique du Vatican a trouvé le moyen d'aider plus de plus de 200 familles pauvres depuis le 17 décembre
23 décembre 2020
Valentina Giacometti – Osservatore Romano
Filles de la charité

Le dispensaire Sainte-Marthe tenu par les Filles de la Charité au Vatican ne ferme pas «pour pandémie». Au contraire, son activité est plus intense que jamais, notamment à l’approche de Noël.

Du panettone et du nougat ont été distribués, mais aussi des produits de première nécessité et des produits spécifiques pour les enfants, tels que des couches et des aliments pour bébés.

Cette action concrète de solidarité a été rendue possible grâce au soutien du Pape, toujours attentif aux familles de «son» dispensaire, mais aussi grâce à la générosité des athlètes et des employés du groupe sportif Fiamme Gialle (Les Flammes jaunes) qui, avec l’Athletica Vaticana, sont depuis plusieurs années aux côtés des familles pauvres et des bénévoles qui les aident.

Sortir de la crise ensemble

«Nous avons livré 475 colis de Noël au dispensaire Sainte-Marthe, à la Communauté de Sant'Egidio et offert le repas de Noël à 70 familles nécessiteuses, en les rencontrant personnellement», explique le général Vincenzo Parrinello, commandant du groupe sportif de la Garde des finances. Convaincu que «le style sportif peut offrir des perspectives d'espérance» en pleine pandémie, il rappelle que «c'est à nous de faire en sorte que nous sortions de la crise meilleurs, et surtout ensemble». 

 

L'alimentation et l'habillement, sans perdre de vue la «culture de la rencontre», sont fondamentaux pour que les familles les plus démunies puissent faire face à cette période difficile. «Je porte dans mon cœur le visage d'une jeune femme africaine, mère d'un garçon de deux ans et qui attend maintenant un autre garçon, qui est venue à la porte du dispensaire pour demander, tout d'abord, un peu d'espoir», racontent les bénévoles du dispensaire.

Des enfants, souffleurs de bougies

Cette année encore, les enfants assistés par le dispensaire ont donc voulu adresser leurs vœux les plus chaleureux de «bon anniversaire» au Pape François, en rappelant toutes les célébrations vécues ensemble les années précédentes. Ils lui ont envoyé des roses blanches, accompagnées d'une carte avec leurs étreintes «virtuelles». Les enfants du dispensaire de Sainte-Marthe, en effet, sont depuis des années «souffleurs de bougies» avec le Pape à l'occasion de son anniversaire. Cette année, malheureusement, la pandémie les a empêchés d'être physiquement ensemble, dans la salle Paul VI, pour le fêter avec François. Ce fut un moment de joie particulier tant désiré par les familles qui, pendant des mois, avaient espéré être ensemble au moins pour Noël. Mais c'est précisément des enfants que vient l'encouragement à avoir confiance en l'avenir. Pour rester unis dans la prière.

Un service offert par les Filles de la Charité depuis un siècle

Pendant ce temps, sœur Antonietta Collacchi, responsable du dispensaire, attend déjà, avec un peu de chance, la reprise des services les premières semaines de janvier: «Nous sommes impatients de rouvrir nos portes pour accueillir personnellement les familles. Un service d'hospitalité solidaire que les Filles de la Charité assurent au Vatican depuis 100 ans.»

Le dispensaire Sainte-Marthe, créé en 1922 au sein du Vatican, s’occupe aujourd’hui de 310 enfants mais l’œuvre sanitaire englobe toute la famille. L’œuvre est destinée à aider parents et enfants à retrouver leur dignité. C’est pourquoi la structure qui n’a cessé d’évoluer avec le temps, offre des services d’aide médicale pour les enfants jusqu’à l’âge de cinq ans, grâce à l’aide de 55 volontaires, une aide médicale pour les mères, une aide orthodontique pour toute la famille et une aide alimentaire pour les enfants et les familles. 

Article Vatican News