Et au milieu pousse une ferme
Agriculture et aide alimentaire
Et au milieu pousse une ferme  : Projet d’élevage dans une communauté rurale
Réduction fiscale
138 € / 138 €
Contribution à la construction des clôtures des enclos
1377 € / 1377 €
Elevage de moutons et brebis ( Troupeau de 6 bêtes pour 6 femmes chacune)
415 € / 964 €
Achat de 90 volailles pour 3 femmes
0 € / 1928 €
Acquisitions de 7 cochons pour chacun des 6 hommes
0 € / 168 €
Transport et visites de suivi des enclos

Projets Rosalie - Burkina Faso

Souvent considéré comme l'un des pays les plus pauvres du monde, le Burkina Faso vit essentiellement du secteur agricole, pilier de l'économie du pays.

Malgré les progrès réalisés au cours des dernières années, les cultures souffrent cependant d'une faible productivité du fait de sécheresses et d’inondations à répétition, d’une fertilité décroissante des sols et de la pauvreté des infrastructures dans ce petit pays enclavé du Sahel (notamment des routes).

Les attaques particulièrement violentes de la part des groupes djihadiste et les enlèvements dans le Nord et l'Est du pays poussent également la population à l'exode, accroissant la pression démographique sur des terre où les récoltes sont déjà insuffisantes.

Située dans la région de la Boucle du Mouhoun (MHN), l'une des 13 régions qui composent le Burkina Faso, Nouna est le chef-lieu de la province de Kossi qui compte plus de 270 000 habitants. L’agriculture y occupe 90% de la population dont la moitié a moins de 25 ans.

 Les Filles de la Charité y sont arrivées en 2009 pour fournir divers services aux familles pauvres des villages ruraux notamment dans la santé, le social/pastoral et l'éducation.

Projet de petit élevage pour subvenir aux besoins de 15 familles

Et au milieu pousse une ferme - Projets Rosalie - Burkina Faso

Dans cette communauté rurale basée sur l'agriculture de subsistance, les sœurs sont particulièrement vigilantes sur les menaces de malnutrition notamment chez les femmes et les enfants.

Lors de leurs visites dans la région, elles ont rencontré de nombreuses familles luttant pour trouver un moyen de survie, certaines d’entre elles ayant dû laisser leur maison et leur bétail pour fuir les menaces terroristes.

Désirant aller au-delà des simples apports de nourriture et de vêtement, les Filles de la Charité ont à cœur de soutenir ces  habitants  en les accompagnant dans un  projet agricole pour  subvenir à leurs besoins.

Projets Rosalie - Burkina Faso

9 femmes et 6 hommes souhaiteraient mettre en place un projet d’élevage (de volailles, porcins et petit bétail) qui contribuerait à :

- apporter des protéines nutritives d’origine animale dans leur alimentation.

- améliorer la sécurité alimentaire de leur famille,

- tout en générant des revenus pour subvenir à leurs besoins. 

Malgré le peu de moyens dont dispose la communauté, les sœurs ont décidé de financer l’aménagement de l’emplacement pour le bétail avec tout le matériel nécessaire pour construire les enclos et créer un système d’alimentation et d’eau.

 Grâce aux Projets Rosalie , « nous pourrons aider ces familles à réaliser leur rêve d'avoir un bétail de bonne race et d'assurer une bonne production qui sera une source de revenus pour les aider à prendre soin de leur famille » nous rapporte Sr Veronica»

 

Votre soutien permettra d’aider ces familles à sortir d’une extrême pauvreté

Merci pour votre générosité

Projets Rosalie - Burkina Faso

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Se connecter ou s'inscrire

Les 20 derniers soutiens

Agathe
Agathe

100 €

Amis de Fribourg
Amis de Fribourg

100 €

Madeleine S.
Madeleine S.

50 €

Sylv.
Sylv.

100 €

anonymous
Anonyme

André Catizone.
André Catizone.

30 €

Trang
Trang

50 €

anonymous
Anonyme

FC Frg
FC Frg

100 €

Amis FC.
Amis FC.

80 €

Ginette
Ginette

40 €

anonymous
Anonyme

12 soutiens
1 030 €
Autres mécènes
Soutenu par
+ 900 €
1 930 €
sur un objectif de
4 575 €
12 soutiens
J - 26 temps restant
L'équipe des Projets Rosalie
Sr Veronica Acheneje

Je suis Sr Ojonoka Veronica Acheneje, Fille de la charité depuis 1999.
Actuellement en mission au Burkina Faso, je travaille comme sœur pastorale dans le diocèse de Nouna et comme économe de la communauté. Les Filles de la Charité sont arrivées ici en 2009 à l'invitation de Mgr Joseph Sama. J’effectue des visites à domicile pour identifier et soutenir les vrais pauvres et les familles qui ont besoin d’un soutien spirituel et matériel.
Depuis notre arrivée à Nouna, nous nous sommes investies dans différents domaines : santé, prison, pastorale paroissiale, éducation inclusive et réhabilitation à base communautaire. Les musulmans sont la religion prédominante, tandis que d'autres pratiquent des croyances indigènes, et environ 10 à 15% sont chrétiens. Nous avons trouvé ici un bon accueil de la part de la population, des autorités et des responsables ecclésiaux. Notre travail est bien apprécié et porte beaucoup de fruits auprès des populations

Nouna
Burkina Faso