Rénover pour éduquer à Beyrouth
Rénover pour éduquer à Beyrouth : Reloger les enseignants après l'explosion du Liban
Réduction fiscale
636 € / 636 €
Fenêtres
1020 € / 1020 €
Réparation des réseaux de gaz
849 € / 849 €
Litterie
1020 € / 1020 €
Portes d'entrée
830 € / 727 €
Réparations diverses

Le contexte

L’école de l’Immaculée Conception située à la sortie du port de Beyrouth était à sa création en 1894, le bâtiment dit de « Quarantaine ». Il accueillait en temps d’épidémie les voyageurs tout juste débarqués quelques jours voire quelques mois avant d’être autorisés à entrer dans la ville. Quelques temps plus tard suite à l’arrivée de familles d’ouvriers dans le quartier, les Filles de la Charité ouvrirent une école pour accueillir leurs enfants à qui elles offraient un repas gratuit, souvent l’unique de la journée. Les Filles de la Charité perpétuent encore aujourd’hui cette tradition pour les enfants de l’institution, tout comme elles continuent de s'investir dans l’assistance aux plus pauvres du quartier. 

L

Aujourd’hui, la communauté éducative de l’Immaculée Conception est formée de 30 enseignants et de 5 employés qui s'occupent au quotidien de 350 enfants (certains très marginalisés) de la région de Beyrouth. Le primaire est semi gratuit, les parents payent 60% des frais et un service d’inclusion a été mis en place pour les enfants ayant des difficultés d’apprentissage.

Actuellement, l’Immaculée Conception regroupe :

  • Une garderie
  • Une école primaire gratuite
  • Une école primaire et complémentaire payante

Sœur Marlene directrice de l'établissement:

"L’explosion du 4 août a fait plus de 200 morts, 6 500 blessés, près de 300 000 sans-abris. Elle a provoqué un séisme politique qui a déjà entrainé la chute du gouvernement. A l’origine : un incendie dans un entrepôt ou étaient stockées 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium depuis six ans, une substance chimique dangereuse sans « mesures de précaution » selon l’aveu même de M. Diab (1er ministre). La déflagration a rasé le port. Dans un pays depuis plusieurs mois en état de naufrage économique, la tragédie fait craindre l’insécurité globale."

L

Toute la communauté éducative avait récemment participé à la restructuration de l’établissement. L’explosion a détruit le collège qui était le bâtiment le plus exposé.

"Nous venions de terminer la rénovation du collège après 3 ans de travaux

Nous avons aussi eu l’immense peine de perdre en même temps Sœur Sophie, décédée des suites de ses blessures" Sr Marlene

Cette année, la priorité était de former les élèves à l’usage du numérique pour les rendre autonomes dans l’apprentissage à distance et qu'ils ne perdent pas leur année scolaire. Cette catastrophe a détruit les locaux, le matériel d’enseignement, le mobilier, mais aussi les logements des 14 enseignants et employés.

Le projet: rénover les logements des enseignants

L’explosion du port de Beyrouth a causé la perte des maisons des enseignants et employés de l’école Immaculée Conception, en plus des nombreux dégats de l’école. Les familles se retrouvent à vivre dans des conditions très difficiles, la plupart des maris des enseignantes ayant perdu leur travail, ils survivent avec des ressources très réduites.

Leurs appartements sont délabrés, leurs portes d’entrées ne ferment plus, les fenêtres ont été soufflées. Les familles continuent malgré tout à vivre sur place de peur que le peu de biens qu’il leur restent soient volés ou que leurs lieux de vie soient squattés.

  

Afin de reprendre une vie normale, ils ont besoin d’aide pour réparer les dégâts et réaménager les appartement avant l’hiver.

Le nettoyage des logements a commencé grâce aux familles elles mêmes et aux bénévoles proches de l’école (scouts et anciens élèves). La prochaine étape est maintenant de réparer ce qui peut l'être et de racheter le materiel necessaire à la réhabilitation des maisons.

Une fois les équipements achetés et les logements rénovés, nous souhaitons garder les employés du collège malgré la destruction de l’école pour leur permettre de toucher un revenu. Le chômage sévit dans le pays et les subventions de l'Etat sont suspendues depuis des mois. Les professeurs ont pourtant accepté de continuer à suivre les élèves à distance et à enseigner en visio quand c'est possible jusqu'à ce que l'école puisse réouvrir. 

A l’avenir nous sommes bien conscientes qu’un psychologue devra intervenir pour aider les familles à retrouver leur équilibre après ces moments difficiles.

Un très grand merci pour votre soutien aux Libanais, nous sommes une grande famille, nous avons besoin de votre aide...

Que Dieu vous bénisse

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Se connecter ou s'inscrire

L'équipe des Projets Rosalie

Bonjour à tous,
Je vous remercie pour ces premiers dons et vous informe que l'école continue actuellement sa mission éducative ligne. Les enseignantes ont aménagé des petits coins dans leurs maisons pour faire l'émission de leur cours à distance. Elles ont décidé de lutter pour leur école en collaborant ensemble à préparer des leçons vidéos de présentations animées et du contenu pour différentes matières sans tenir compte de leur situation à domicile. Elles ont mis en priorité les enfants dont 100 ont été blessés par l’explosion et 10 sont devenus handicapés tout en sachant que notre école sert les plus pauvres de Beyrouth.
Sur cette initiative, tous les parents m'ont déclaré que leurs enfants ne voulaient pas quitter notre école et acceptent le défi de participer au cours à distance pour rester membres de la grande famille qu'est l'Immaculée.
Ce témoignage des enseignantes a rendu l'âme à notre mission.
De plus, les volontaires des centres de réfugiés au Liban m'ont demandé de les aider à former leur équipe scolaire à ce travail collaboratif à l'exemple de celui réalisé par notre équipe et surtout nos enseignants.
La direction doit honorer ces enseignantes qui ont levé haut le drapeau de l'école malgré l'état déplorable de leur lieu de vie débris par leur foi en la mission la vision et les valeurs vincentiennes.
A l'approche de la fête de la Médaille Miraculeuse je la remercie de ces grâces particulières accordées par sa générosité au corps professoral de l'Immaculée Conception. Les enseignantes font avec leurs enfants une chaîne de 24 heures de prière du rosaire pour solliciter l'aide de la Vierge à leurs familles et leur école.
SAINTE MARIE EST FIÈRE DE SES ENFANTS.
O Marie conçue sans péché priez pour nous qui avons recours à vous.
Soeur Marlène

Envoyé il y a 18 jours

Les 20 derniers soutiens

EUROGERM
EUROGERM

100 €

arnaudgg
arnaudgg

300 €

anonymous
Anonyme

Anna
Anna

50 €

Sylvie Mallet.
Sylvie Mallet.

150 €

Simone D.
Simone D.

100 €

Capucine Augustin.
Capucine Augustin.

400 €

Antoine A.
Antoine A.

20 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

Agathe
Agathe

150 €

Amis de Fribourg
Amis de Fribourg

180 €

Simone D.
Simone D.

100 €

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

16 soutiens
4 190 €
Fonds de dotation Rosalie Rendu
Soutenu par
+ 165 €
4 355 €
sur un objectif de
4 252 €
16 soutiens
Terminé temps restant
L'équipe des Projets Rosalie
Soeur Marlène

Je suis libanaise née dans un village au Nord du Liban. J'étais une élève de l'Immaculée Conception de l'âge de 3 à 15 ans ensuite j'ai continué mes études en gestion. Je suis entrée à la Communauté des Filles de la Charité en 1998 et au séminaire le 25 septembre 2000. En mission, j'ai servi les enfants dans les écoles et orphelinat, j'ai été chargée des projets d'aide pour les communautés de la province du proche orient.
Après avoir obtenu mon doctorat en Management de l'éducation à Mulhouse, j'ai enseigné des cours aux étudiants du master de gestion scolaire à l'université St Joseph des jésuites. J'ai servi les soeurs aînées et finalement j'ai été chargée de la direction de l'Immaculée Conception en faveur des démunis. J'ai rénové entièrement l'école et restructuré l'établissement pour aider l'équipe à transformer leur enseignement selon les besoins actuels surtout à distance et favoriser l'inclusion des enfants ayant des difficultés d'apprentissage. Après l'explosion du port, j'ai continué la mission et je lutte actuellement pour la rénovation de cette école car elle sert les plus pauvres de Beyrouth.

Beirut
Liban

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus / paramétrer les cookies