Bdd couverture

Au Bonheur des Dames du Burkina Faso - We did it

L‘insertion professionnelle de 11 femmes devenues autonomes grâce à l’entreprenariat
19 octobre 2021
Sister Veronica Acheneje DC
We did it

En mission au Burkina Faso, un pays où l’agriculture occupe 90% de la population, Sœur Véronica a mené ce projet «Au Bonheur des Dames du Burkina Faso ». Il a permis à des femmes de s'insérer professionnellement grâce à l’entreprenariat et à offrir à leurs enfants un meilleur avenir.

Le financement de ce projet a été un succès grâce à votre générosité.

Se former pour récolter

L

La mise en place de ce projet a commencé avec une formation de deux jours par 3 professionnels spécialistes dans l’accompagnement aux petites entreprises, qui ont encadré des femmes volontaires et motivées.

Chacune des participantes a reçu une formation personnalisée : de la vente de produits alimentaires pour les unes à l’exploitation maraîchère et agricole pour d’autres ou encore à l’élevage, en fonction de leur domaine de prédilection. Cette formation était axée sur la création et la gestion entrepreneuriale afin de leur apprendre à se concentrer sur un rendement à long terme plutôt que sur un bénéfice immédiat.

Les participantes ont été très reconnaissantes d’avoir pu développer leurs compétences sur ce modèle économique encore inconnu et ont été d’autant plus motivées à développer leur projet pour le rendre rentable et durable.

Les Filles de la Charité ont supervisé chaque étape de la mise en œuvre du projet : de la formation à l'achat du matériel nécessaire aux participantes. Comme tout projet novateur, quelques problèmes ont été rencontrés avec la fluctuation des prix. Par exemple, le prix des céréales et des moutons avait augmenté par rapport au budget prévisionnel. Par conséquent, le nombre de moutons et de sacs de céréales prévus à l’origine, a été revu à la baisse pour permettre de poursuivre le projet.

Marie, une nouvelle entrepreneuse heureuse

L

Marie avait un rêve depuis de nombreuses années : élever des volailles. Mais à cause de contraintes financières, ce rêve ne pouvait devenir réalité jusqu'à… ce que ce projet lui redonne le sourire !
L’élevage de volailles lui est désormais d'un grand secours. La famille ne pourrait être plus reconnaissante de l'aide qu'elle a reçue.
Pour montrer leur gratitude, Marie et ses enfants sont même venus jusqu’à la maison des Filles de la Charité pour témoigner : "Nous sommes tellement reconnaissants pour l'aide que nous avons reçue ; cela donne de l'espoir à ma famille pour se réveiller chaque matin. Nous ferons de notre mieux, nous n’abandonnerons pas. Que Dieu bénisse tous les donateurs des Projets Rosalie''.

Les bénéficiaires

L

11 femmes ont bénéficié de la formation et de cette aide financière pour lancer leur microentreprise afin de pouvoir travailler en autonomie et pour leur propre compte.

En prenant en compte leurs familles, ce sont plus de 85 personnes qui ont bénéficié du projet.

Plus en détails, voici la liste des femmes et de leur petite unité de production :

Amandine : vente de maïs en sacs

Edwige : élevage de 300 volailles

Awa :  vente de légumes

Sabine : vente de haricots en sachets

Berenes : vente de son riz cultivé

Zagnalo : production de légumes

Blandine : élevage de 10 moutons

Julienne : vente d'huile végétale

Rosalie :  magasin de produits alimentaires.

Eveline : élevage de 10 moutons

Marie : élevage de 300 volailles

Plusieurs mois plus tard… 

Emmenée par Sœur Véronica, l'équipe Pastorale familiale du diocèse rend régulièrement visite à chacune des nouvelles entrepreneuses pour s’assurer qu'elles sont en bonne voie pour que leurs petites entreprises prospèrent.

De plus, l’équipe bienveillante s’est impliquée auprès des membres de chaque famille afin que ceux-ci considèrent l'entreprenariat comme processus d’émergence qui durera et aidera la famille à l'avenir.

Le mot de la fin de Sœur Véronica 

L

L'impact est incommensurable ; il a donné aux nouvelles entrepreneuses un sentiment de sécurité, de dignité et de fierté de pouvoir se réveiller le matin avec un travail qui apporte de l'espoir. Auparavant, elles se réveillaient en se demandant ce qu'elles allaient faire de leur journée… Mais aujourd’hui, elles se réjouissent d'avoir du travail. La joie qui les habite ne connaît pas de limites. Elles sont très reconnaissantes envers les donateurs des Projets Rosalie et les Filles de la Charité du diocèse de Nouna.

« Que Dieu vous bénisse alors que vous poursuivez le travail que St Vincent a laissé derrière lui. Nous espérons continuer à aider d'autres femmes. Le projet était vraiment utile et prometteur et il a vraiment changé la vie de ces familles que vous avez touchées. »

 

Avec Eux, Grâce à Vous