Couvertureok

Au grand air - We did it !

Une crèche en Ukraine, des enfants en sécurité pendant les temps libres et durant les programmes de formation de leurs parents
18 novembre 2020
Sister Maria Luptowicz
We did it

Outre le fait qu'elle soit un pays magnifique, l'Ukraine a d'énormes ressources et un potentiel immense, mais l'Union Soviétique a laissé des marques indélébiles.

Bien que la médecine et l'éducation soient "officiellement" gratuites, les habitants du pays n’en profitent jamais. Les enfants qui sont accueillis dans les écoles de l'État à la sortie de la crèche, devraient être accueillis gratuitement grâce aux impots payés par leurs parents. Malgré ces aides versées aux établissements et connues de tous, les parents continuent de tout payer:  nourriture, crayons, rénovation des locaux et même le papier toilette…

Chacun sait que l’argent versé par l’État pour couvrir ces frais est détourné mais la majorité des ukrainiens sont habitués et pensent qu’il est impossible de faire changer les choses. Les parents voulant le confort de leurs enfants paient sans rechigner jusqu’à débourser les derniers centimes de leur budget mensuel. Et quand ça n’est pas possible faute de moyens, les enfants restent à la maison.

L'année dernière, 7 enfants de notre jardin d’enfants ont fait leur rentrée à l’école d’État. Leurs parents nous ont rapporté qu'après avoir fait l'expérience d'un climat de confiance et de transparence dans notre jardin d’enfants, ils réalisent combien il est necessaire de faire entendre leur voix au sein des écoles d'Etat. Ils sont parmi les seuls à avoir le courage de demander des comptes aux institutions concernant les aides versées pour leurs enfants grâce à leurs impôts.

Pour nous, il s'agit là de changements étonnants et de grande envergure dans la pensée et le comportement des ukrainiens.

Nous sommes notamment convaincues que les enfants qui grandissent dans un cadre adapté, avec des professeurs investis et bienveillants, disponibles pour leur inculquer des valeurs et dans un environnement sain seront plus à même de respecter leur pays en étant honnêtes.

Pour maintenir cet environnement sécurisant et sain pour les enfants comme pour les parents, nous avions demandé de l'aide aux Projets Rosalie pour la construction d’un terrain de jeu extérieur.

En août, à l’arrivée de la réponse positive pour la réalisation du projet en collaboration avec les Projets Rosalie, le travail de préparation du site a commencé : une couche de terre a été récoltée par un tracteur afin de niveler la zone et d'acheter du matériel.

L'étape suivante a consisté à aménager une surface sûre. Des bordures ont été installées (encastrées dans du béton) puis des couches successives de substrat, de pierres concassée d'une fraction plus grossière, de granulat compacté et de sable ont été posées  pour assurer une surface sécurisée et stable. 

En nivelant et en compactant toutes les couches, nous avons créé un talus de 5% pour un meilleur drainage de l'eau. Des îlots de béton ont été réalisés aux endroits où se trouvent les balançoires, de manière à ce qu'elles reposent fermement sur le béton.

La  dernière étape était l'installation de la surface supérieure. 

Un complément du projet a été financé par les parents qui sont très fiers d'avoir participé à la création de ce terrain.

Une maman enfin soulagée pour elle et sa fille 

Mme Oksana a grandi dans une famille plutôt pauvre mais très honnête. Même si les parents travaillaient très dur, il y avait toujours un manque d'argent pour les besoins de base. Après l'école, Oksana, pleine d'espoirs, pensait qu'elle parviendrait à s'instruire et à trouver un bon emploi grâce à ses connaissances et à ses efforts.

À l'université, elle s’investissait beaucoup investie dans ses études, mais ne s’est jamais sentie accueillie par les autres, stigmatisée par ses faibles ressources. 

Elle a essayé de trouver un emploi d'enseignante, mais aucun poste ne lui a jamais été offert malgré ses qualifications. Elle s'est mariée, a donné naissance à son premier puis son deuxième enfant mais sa vie de famille est devenue difficile. Élevant seule ses enfants, elle a finalement trouvé un petit emploi de vendeuse malgré sa formation d’enseignante, mettant tristement de côté son rêve et se résignant : « Pour survivre, il ne faut pas faire ce que l'on aime mais ce pour quoi on paie »

Sa fille cadette fréquente maintenant notre jardin d'enfants. Sa maman nous a dit que lors de nos rencontres de formations des parents elle avait pris conscience de la beauté de la vie et commençait à rebondir. Elle se réconcilie peu à peu avec son histoire et grandit dans sa vocation de mère célibataire.

C’est une grande joie, car avec l’évolution de cette maman, sa petite fille a elle aussi changé. Un an auparavant, à son arrivé elle était très agressive et rebelle. Aujourd'hui elle est transformée et se développe magnifiquement bien, se fait des petits camarades. Grâce à l’apprentissage de qualité et apaisée par le bien être de sa maman, cette nouvelle stabilité et un cadre de vie à la crèche doux et attentionné, elle joue maintenant avec d'autres enfants et profite notamment du beau terrain de jeux tout neuf.

Les enfants accueillis au sein de notre crèche

Cette année exceptionnellement, nous ne pouvons accueillir que 23 enfants à cause de la pandémie. Dès que la situation sera plus stable, nous reviendrons à notre capacité normale de plus de 40 enfants. Ils pourront tous profiter de l’air de jeu au quotidien.

Dans notre cour de récréation, des réunions paroissiales pour les enfants qui suivent le catéchisme ont aussi lieu en dehors des heures d’accueil des enfants de la garderie. 30 enfants supplémentaires peuvent donc profiter de cette nouvelle air de loisirs.

Dans notre maison, il y a également un centre de réadaptation pour les enfants handicapés qui utilisent aussi le terrain de jeux (environ 10 enfants).

Les parents sont fiers et heureux que leurs enfants aient accès à ce beau terrain de jeu tout neuf.

Eux qui ont peu de moyens pour la majorité sont émus de voir que leurs enfants peuvent profiter de leur temps libre bien entourés et bien équipés. 

Leur merci en vidéo

Merci à vous tous, généreux donateurs pour votre soutien et votre fidélité !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus / paramétrer les cookies