Couverture

Contre le Covid-19, Hygiène et Dignité - We did it !

Un sèche linge supplémentaire pour les sans abris accueillis au centre DePaul France
2 mars 2021
Soeur Danièle Kogel
We did it

Les conditions actuelles de la pandémie sont particulièrement difficiles à vivre pour les personnes âgées, les Sans Domicile Fixe, les mineurs isolés, les migrants… À la solitude physique et affective s’ajoutent la nervosité, la perte de repères et l’angoisse que cette situation génère.

L’Association DePaul propose aux personnes sans-abri divers services d’hygiène (douches, laverie, vestiaire d’urgence) au centre Périchaux dans le 15ème arrondissement de Paris de même qu’un suivi de santé (permanences d'infirmiers, d'un médecin, d'un podologue). Ces personnes vivant en grande précarité ont, pour beaucoup, conscience de l’importance de leur santé et de leur hygiène pour pouvoir s'en sortir.

Le projet avait pour but d’aider le centre DePaul à acquérir un sèche-linge supplémentaire pour limiter le temps d’attente dans le service d’accueil et permettre de respecter la distanciation sociale sans nuire aux services proposés.

Sœur Danièle Kogel porteuse du projet raconte :

Grâce à cette machine supplémentaire, nous sommes mieux équipés pour répondre aux besoins croissants des sans-abri qui viennent à Depaul. Avec la crise sanitaire, la capacité d’accueil a été réduite dans beaucoup de centres avec un temps encore plus limité pour pouvoir laver et sécher son linge. L'hiver entraine également des embarras supplémentaires: les vêtements mouillés, manteaux, duvets impliquent des charges de lessive plus lourdes et plus longues.

Grâce à l’aide des Projets Rosalie nous avons pu répondre jusqu’à maintenant aux demandes de lessive. Cela veut dire qu’environ 10 personnes par jour partent avec du linge propre après un passage chez Depaul.

Cela me fait penser à Sarah, 63 ans, qui dort depuis 12 ans dans sa voiture. Elle vient à Depaul depuis plus d’un an et est particulièrement contente de pouvoir prendre le temps de s’occuper d’elle-même et de son hygiène personnelle : une bonne douche, les vêtements lavés, séchés et pliés, une demi-heure avec le fer à repasser et une demi-heure avec le sèche-cheveux.

Sarah repart, comme neuve, prête à affronter une nouvelle journée. Elle est très méticuleuse : un jour où nous faisions les machines pour les bénéficiaires pour limiter le nombre de personnes dans la laverie, elle nous avait laissé quelques consignes pour le lavage de son linge : « lavage à 30°, séchage doux, pas trop de lessive, un peu de Soupline et beaucoup d’amour. » Le matériel va avec le spirituel, comme Saint Vincent de Paul nous l’a appris. Comme quoi, le travail très simple de laver et sécher le linge de quelqu’un peut aussi être vecteur d’un message beaucoup plus profond.

Un grand merci à tous les donateurs qui les ont soutenus !!

Avec eux, grâce à vous !