Elevage au Burkina Faso

Et au milieu s'élève une ferme - We did it!

Projet d'élevage pour 15 familles au Burkina Faso
16 décembre 2022
Sr Veronica Acheneje
We did it

Ce projet agricole de petit élevage a été réalisé pour permettre à 15 familles de déplacés au Burkina à subvenir à leurs besoins.

Ces familles avaient dû laisser bétail, maison et tous leurs biens pour fuir les menaces terroristes et les enlèvements fréquents dans le Nord et l’Est du pays.

Les bénéficiaires

9 femmes et 6 hommes ont répondu à la proposition des Filles de la Charité de Nouna de construire des enclos et élever du petit bétail (chèvres et brebis).

Un système d’alimentation d’eau a également été créé pour pallier à la sécheresse fréquente dans la région.

Grâce à ce projet agricole, les foyers ont reçu des couples de chèvres ou brebis dont la viande est très prisée. Les animaux se reproduisent pour être vendus ce qui offre un revenu régulier important pour améliorer le quotidien de ces familles.

105 personnes ont pu retrouver un équilibre alimentaire, notamment 60 enfants qui ont échappé aux menaces de malnutrition. Ils peuvent aussi aller à l’école, se faire soigner, les familles n’ont plus besoin de l’aide régulière des Filles de la Charité.

Les beaux témoignages

« Je suis madame Dembele et j’ai un enfant handicapé. Grâce à l'aide que j'ai reçu des sœurs, j’ai maintenant les moyens de de m’en occuper correctement ainsi que de mes autres enfants. J’ai déjà vendu trois moutons issus de mon élevage et d’autres bêtes sont encore pleines. Je ne dépends plus des autres pour mes besoins quotidiens, je suis très reconnaissante envers les Filles de la Charité et à leurs partenaires pour cette grande aide »

« J’ai été chassée de mon village par des hommes armés inconnus, la vie pour moi a été très difficile et j’ai dû vivre de la mendicité pendant un moment. Aujourd'hui je suis très satisfaite de mon état de vie, les animaux donnés à élever par les sœurs ont été pour moi une énorme source de soulagement, le fait que je sois engagée dans une activité est déjà une grande distraction pour moi et ma famille, et de plus je contribue à la situation économique de la localité par mon petit élevage. Merci ! »

Diallo Inouf

« Je viens à nouveau vous remercier venu au nom des très pauvres du village de Nouna au Burkina Faso. Grâce à votre aide, ce projet de bétail leur a donné des moyens de survivre à la pauvreté dans laquelle ils se sont retrouvés et de pouvoir s’occuper de leur famille. » Sr Veronica