Ces gens-là - We did it !

Soins et sensibilisation aux maladies mentales au Nigeria
May 31, 2022
Sr Esther EKPO
We did it

Au Nigeria, nombreuses sont les femmes malades démunies et ostracisées, errant dans les rues, rejetées de tous car considérées comme des "sorcières".

Ces personnes vulnérables sont à minima catégorisées comme improductives par leur famille et la société, et très souvent comme une menace pour la sécurité des autres personnes et de l'environnement.

« Elles sont en outre la proie de traitements indigènes/traditionnels/à base de plantes qui donnent peu ou pas de résultats, et peuvent être cruellement exposées à l’expérience de la traite des êtres humains dans la région » Sr Esther

Pendant longtemps, les malades atteints de troubles psychiques étaient envoyés au Bénin pour être soignés, faute d'infrastructure adaptée ou abordable dans leur pays d'origine.

Un accueil et un suivi de qualité

Les Filles de la Charité ont décidé d’accueillir ces personnes dans des centres de proximité pour leur assurer un suivi et des soins de qualité.

« Grâce aux Projets Rosalie, le projet "Ces Gens-là" nous a permis de fournir des services de secours à de nombreuses personnes qui n'auraient pas été en mesure de se débrouiller seules en termes de perspectives de traitement. »

Sr Esther, porteuse de projet.

Les dons récoltés ont permis d’acquérir des médicaments, des kits de laboratoires et du matériel pour les exercices dans la salle thérapeutique.

En parallèle de ces actions, les sœurs poursuivent les opérations de sensibilisation aux maladies mentales auprès des familles et des communautés.

« Le problème le plus difficile est la peur qu'éprouvent les gens à se présenter dans les centres de soins de proximité que nous avons lancés par peur d'être stigmatisés, d'être connus ou vus par d'autres familles. Le défi à relever est de sensibiliser les gens aux effets de la stigmatisation. Pour les patients qui acceptent d’être soignés, l’approche douce et humaine que nous appliquons leur donne confiance dans notre traitement et dans les médicaments à prendre. » Sr Esther

Les bénéficiaires témoignent

"Depuis que j'ai commencé le traitement dans cet hôpital, mon corps, ma tête sont redevenus normaux".

Un autre patient épileptique témoigne : «Recevoir un traitement ici m'a empêché de tomber, je ne tombe plus. I love you sisters »

Le projet est toujours en stade développement car les besoins de ce nouveau service sont nombreux dans cette localité où les soeurs sont confrontées au grand défi de la maladie mentale.

" Nous sommes reconnaissants et nous demandons à Dieu de vous bénir.

Nous vous remercions de tout cœur ! " Sr Esther