By continuing your visit on this website, you accept the use of cookies offering you tailored content and enhancing your browsing experience. Learn more

Prélèvement à la source et dons

Pas association
September 05, 2018 Impots Prélèvement à la source Dons

Un acompte de 60% sur les réductions d’impôt sera versé dès le 15 janvier 2019.

Le 4 septembre sur TF1, le Premier Ministre a annoncé que les contribuables donateurs, soit 5,5 millions de foyers bénéficieront d’une avance de 60% sur les réductions d’impôt liées à leurs dons le 15 janvier 2019. France générosités et l’ensemble de ses membres se félicitent de la décision du gouvernement qui envoie un signal positif et constructif dans un contexte fiscal dur pour les OSBL.


Un geste du gouvernement dans une période difficile pour les dons

Confirmé par la loi de finance 2018, le prélèvement à la source doit être mis en place le 1er janvier 2019. France générosités interpelle depuis plusieurs mois le gouvernement sur le risque pour la collecte de dons du passage au prélèvement à la source et pour lui demander un alignement du traitement des réductions d’impôts liées aux dons sur celui des emplois à domicile avec le versement d’un acompte à partir de janvier 2019.

En effet, l’année 2018 est une année extrêmement difficile pour les associations et fondations qui dépendent de la générosité des français pour mettre en place leurs programmes d’intérêt général : en janvier 2018, la hausse de la CSG pour les retraités et cœur de cible des donateurs français a conduit à un ralentissement des dons ; la modification de l’ISF en IFI a conduit à une baisse de 54% des dons faits aux fondations en juin 2018 vs. juin 2017, soit une baisse 130 à 150 millions d’euros de dons entre les deux années.

Après 10 jours de suspense, le Premier Ministre a annoncé le 4 septembre en direct sur TF1 le maintien de la réforme du prélèvement à la source et quelques changements notables qui concernent directement les dons aux associations et aux fondations.

En effet, pour les crédits d’impôts dits récurrents (emploi à domicile, garde d’enfant), un acompte de 30 % versé en janvier avait été prévu de manière à contenter la majorité des contribuables concernés. Il sera finalement porté à 60 % et élargi à la réduction d’impôt pour hébergement en Ehpad, la réduction d’impôt pour les dons ou encore les réductions d’impôt pour investissement dans le logement intermédiaire.

Ces différentes dispositions conduiront à verser une avance de plus de 5 milliards d’euros à plusieurs millions de contribuables dès le 15 janvier 2019.

 

Concrètement que se passe-t-il pour les dons ?

92% des donateurs français sont des donateurs fidèles, qui donnent chaque année régulièrement : ce sont ces donateurs qui sont visés par cette mesure d’avance.

Prenons l’exemple d’un donateur imposable qui donne 300 € chaque année à une association d’intérêt général qui bénéficie d’une réduction d’impôt à 66%.

     1. Ce donateur a fait des dons à hauteur de 300€ en 2017
Il les a déclarés en juin 2018 dans sa déclaration 2018 sur les revenus 2017. En septembre 2018, le donateur reçoit son avis d’imposition et son reste à payer s’adapte en fonction de sa réduction d’impôt de 198 € (66% de 300 €)
Le 15 janvier 2019, ce donateur bénéficiera d’une avance sur ses réductions d’impôt calculée sur ses dons faits en 2017 de 60%, soit 118,8 €.

     2. Ce donateur fait des dons à hauteur de 300€ en 2018
Il les déclarera en juin 2019 dans sa déclaration 2019 sur les revenus 2018. En septembre 2019, le donateur reçoit son avis d’imposition. Il obtiendra le remboursement de sa réduction d’impôt sur les dons faits en 2018, soit 79,2€ (198 € de réduction d’impôt à laquelle il a droit – l’avance de début d’année de 118,8 €).
Le 15 janvier 2020, ce donateur bénéficiera d’une avance sur ses réductions d’impôt sur ses dons faits en 2018 de 60%, soit 118,8 €.

     3. Ce donateur fait des dons à hauteur de 300€ en 2019
Il les déclarera en juin 2020 dans sa déclaration 2020 sur les revenus 2019. En septembre 2020, le donateur reçoit son avis d’imposition. Il obtiendra le remboursement de sa réduction d’impôt sur les dons faits en 2019, soit 79,2€ (198 € de réduction d’impôt à laquelle il a le droit – l’avance de début d’année de 118,8 €).
Le 15 janvier 2021, ce donateur bénéficiera d’une avance sur ses réductions d’impôt sur ses dons faits en 2019 de 60%, soit 118,8 €.

Source : France Générosités

Sign in to comment this news

Sign in !