À perte de vue
Aide médicale
À perte de vue : Soins des yeux pour les populations rurales
Tax eligible
530 € / 530 €
Médicaments et soins
1057 € / 1057 €
Lunettes et lentilles
2500 € / 2500 €
Opérations de chirurgie de la cataracte ( 25 personnes)
938 € / 938 €
Suivis post -opératoire
957 € / 950 €
Frais de personnel (phtalmologiste, optométriste, Infirmières, laboratoire))

Au Nigeria, des populations civiles victimes des conflits et d’une crise humanitaire.

Cela fait 12 ans que le Nigeria est enlisé dans un conflit entre forces gouvernementales et armées djihadistes. Attaques islamistes dans le nord-est et hausse des violences liées au banditisme dans le nord-ouest ne laissent aucun répit aux populations civiles déjà fragilisées par une insécurité alimentaire croissante. Et l’arrivée des périodes de soudure (de juin à août où le grain de la récolte précédente est épuisé) fait craindre le pire pour les plus fragiles. 

Alors que de nombreuses structure médicales ont été endommagées ou détruites, le manque de financement chronique de l’Etat ne permet pas de répondre aux besoins essentiels de la population dans le domaine de la santé.

Arrivées en 2002 dans le diocèse de Kano, au village Gamashina, Les Filles de la Charité vivent et travaillent avec la population rurale en s'impliquant dans :

  • Le soutien à l'éducation des enfants
  • La réhabilitation des personnes handicapées
  • Le soin prénatal et le suivi des jeunes mères
  • L’autonomisation économique des filles et jeunes femmes
  • Le plaidoyer pour la protection des enfants et des adultes vulnérables.

Elles y gèrent également un programme d’assistance médicale en mettant à disposition de ces populations rurales soins, médicaments, équipements et personnel de santé qualifié.

Le secteur des dispositifs médicaux au Nigéria y est en revanche onéreux car presque entièrement tributaire des importations. 

Le projet : assistance et soins ophtalmologiques pour les populations rurales aux faibles ressources

A plusieurs reprises, des patients se sont présentés dans notre clinique rurale avec des problèmes oculaires. Beaucoup d'entre eux sont malvoyants et sur le point de perdre la vue et lorsque nous les avons orientés vers des hôpitaux ophtalmologiques en ville où ils pouvaient recevoir les soins appropriés, ils n'y sont jamais allés en raison du coût des services ophtalmologiques dans ces hôpitaux. Sr Baridi

Avec le soutien de la province du Nigéria et de l'évêque, les Filles de la Charité ont crée un mini-centre de santé au sein duquel elles ont lancé en 2020 des services de soins ophtalmologiques abordables et efficaces pour les populations rurales.

En peu de temps, la clinique a examiné et traité 958 patients souffrant de différents problèmes oculaires. La moitié d'entre eux souffraient de cataracte et de glaucome, qui sont les principales causes de déficience visuelle et de cécité.

La période d’harmattan est également à l’origine de beaucoup de maladies comme sécheresses de la peau, bronchites et toux et parfois la poussière apportée avec ce vent sec occasionne de nombreuses allergies oculaires, surtout chez les enfants.

"La session de la clinique ophtalmologique a lieu une fois par semaine, mais à tour de rôle dans les différents centres de proximité. Les patients ayant des problèmes oculaires sont examinés, ceux qui ont besoin d'un traitement médical sont traités immédiatement avec les médicaments disponibles, des lunettes sont fournies à ceux qui en ont besoin, tandis que ceux qui ont besoin d'une intervention chirurgicale sont inscrits pour celle-ci. De plus, comme l'ophtalmologiste vient de la ville pour l'opération, ce qui représente une certaine distance, il demande que le nombre de patients prêts à être opérés soit suffisant avant de faire le voyage jusqu'au lieu de l'opération. Les médicaments, les lunettes et le bloc opératoire sont disponibles pour le travail." Sr Baridi

Les bénéficiaires

Les habitants de la zone rurale où travaillent les Filles de la région. La population est de plus de 20 000 habitants, dont plus d'un quart souffre de différents problèmes oculaires. Actuellement, 300 personnes parmi celles qui ont été dépistées pour des problèmes oculaires sont recommandées pour des opérations de la cataracte ou autres. Beaucoup d'entre eux sont malvoyants et sur le point de perdre la vue. En chirurgie, seulement 10 personnes ont pu être opérées. 25 personnes sont dans l’attente d’une intervention.

 

Avec votre soutien, nous pouvons agir à leur coté : Merci 

You must be logged in to post a comment.

Log in or register

L'équipe des Projets Rosalie

Nous ne pouvons pas attendre de recevoir les dons pour dire merci à nos donateurs ! C'est le cœur plein de joie que je vous exprime notre gratitude, ainsi que celle des personnes pauvres souffrant de problèmes oculaires. Grâce à vous, nous serons en mesure de financer des opérations chirurgicales, des équipements oculaires, ainsi que des consultations et des médicaments. Nous vous remercions. Que le bon Dieu vous récompense des centaines de fois. Amen.

Posted about 2 months

The last 20 supports

anonymous
Anonymous

anonymous
Anonymous

anonymous
Anonymous

anonymous
Anonymous

anonymous
Anonymous

anonymous
Anonymous

Trang
Trang

50 €

Dominique Ramassamy.
Dominique Ramassamy.

52 €

Catherine O.
Catherine O.

50 €

anonymous
Anonymous

Marie
Marie

80 €

Agathe
Agathe

100 €

arnaudgg
arnaudgg

1500 €

Mariela A.
Mariela A.

50 €

anonymous
Anonymous

Madeleine S.
Madeleine S.

50 €

Amis de Fribourg
Amis de Fribourg

100 €

anonymous
Anonymous

anonymous
Anonymous

anonymous
Anonymous

20 backers
€5,982
€5,982
on an objective of
€5,975
20 backers
Finished time remaining
L'équipe des Projets Rosalie
Sr Baridi Diidi

Je suis Sr Baridi Diidi, Filles de la Charité depuis 37 ans et j'ai été formée comme infirmière/sage-femme. Je travaille actuellement dans un programme de soins de santé en milieu rural géré par les Filles de la Charité dans le diocèse catholique de Kano. Notre objectif est de fournir des services de soins de santé, d'autonomiser et de réhabiliter les populations rurales par l'acquisition de compétences, des formations en nutrition. Je suis coordinatrice de projets tels que les soins de santé généraux, les soins prénataux des mères enceintes, la vaccination/le bien-être des enfants, les services de soins oculaires pour les populations rurales.

Kano
Nigeria