Les dames du Nil
Les dames du Nil : Du materiel médical en Haute Egypte
Tax eligible
140 € / 140 €
Appareil à ultrasons
95 € / 220 €
Appareil pour massages
0 € / 1670 €
Appareil d'analyses "Mispa i2"
0 € / 140 €
Sacs chauffants
0 € / 125 €
Appareil multifonctions pour la physiothérapie

La maison des Filles de la Charité de Koussieh-Menchieh (2 villages distants de 10kms) se situe dans la région de Haute-Egypte à 350kms au sud du Caire, dans la vallée du Nil. Cinq sœurs y œuvrent auprès des populations de la région.

Les populations musulmanes et chrétiennes y vivent relativement harmonieusement. Beaucoup de pères de familles sont au chômage suite à leur retour du Koweit où ils travaillaient comme ouvriers dans le bâtiment ; ils ont dû abandonner leur activité dés le début de la pandémie.

Dans le cadre de leurs missions d'actions sociales et éducatives, la communauté des Filles de la Charité s’occupe à Koussieh d’un jardin d’enfants de 400 petits, d’un centre de réinsertion professionnelle de coupe-couture, ainsi que d’alphabétisation et de soutien scolaire pour une bonne cinquantaine d’enfants chrétiens issus de milieu très pauvre. Elles oeuvrent également dans des mouvements de jeunesse, accompagnent 250 mamans et rendent visites aux familles et aux personnes âgées à domicile.

Les sœurs ont aussi créé depuis peu un petit dispensaire qui permet des soins à domicile ainsi qu'un laboratoire d’analyse qui emploie des jeunes femmes de la région.

À Menchieh, en plus des activités sociales et de jeunesse, les soeurs supervisent un centre de fabrication de bougies qui procure du travail à 19 jeunes filles ainsi qu'un petit centre de physiothérapie.

Ce centre de physiothérapie permet à 6 mamans de travailler sous la direction d'une kinésithérapeute. Cette activité leur permet de subvenir aux besoins de leur famille et d’offrir à la population de tous les petits villages environnants un service d'aide médicale de proximité et de qualité.

Nombreux sont les patients atteints d’hémiplégie, de traumatisme, de malformations ou d’handicap psychomoteur avec un âge variant de quelques mois à 80 ans et sans différenciation de sexe.

Le centre de physiothérapie se situe dans la rue principale du village de Menchieh, c’est un local que les Filles de la Charité louent au mois. Il draine les patients du village et des communes environnantes pour qui il est plus facile de venir à Menchieh qu’à Koussieh.

Elles y font aussi quelques pansements et veulent y développer un véritable petit centre de soin à l’avenir. Il est pour le moment ouvert 3 jours par semaine de 14h30 à 17h30 avec la présence d’une sœur en plus des employées.

Notre projet d'aide médicale se décline en deux parties

Aide au centre de physiothérapie à Menchieh

La majorité des bénéficiaires sont handicapés par leurs douleurs et les centre de ce type sont rares dans la région

Les besoins du centre de physiothérapie sont :

-       1 appareil à ultra son pour aider à traiter les symptômes inflammatoires post traumatiques, l’arthrose etc..

-       1 appareil multi fonction pour stimuler les muscles par des ondes électriques. (Utilisé pour les patients atteints de handicap ou ayant eu un AVC)

-       2 appareils de massage pour détendre les muscles et stimuler la circulation

-       2 sacs chauffants pour calmer les douleurs en détendant les muscles

Le nouvel équipement de physiothérapie permettra aux patients du centre d’être soulagés de leurs pathologies. 

Même si une participation des patients est demandée afin de couvrir les dépenses de personnel et le loyer, les prix de ces appareils sont trop importants pour la communauté ds Filles de la Charité. 

 

Aide au laboratoire à Koussieh 

En raison de la malnutrition, beaucoup de patients ont des taux de glycémie très élevés, ainsi que du cholestérol. L’Égypte est également un des pays où il y a le plus de personnes atteintes d’Hépatite C et beaucoup de patients souffrent de problèmes de reins et ont besoin de dialyse.

Le système de santé égyptien ne prend pratiquement aucun frais de santé en charge, sauf parfois pour les fonctionnaires. De plus, les soins proposés par les services publics sont déficients tant en matériel, qu’en compétence.

Le laboratoire géré par les Filles de la Charité permet aux patients envoyés par les médecins d’avoir accès à un centre fiable avec un équipement de qualité sans avoir à se déplacer jusqu'à Assiout : 1h30 de route et un vrai investissement pour les personnes les plus necessiteuses.

Beaucoup de familles dans le besoin sont soignées presque gratuitement par les soeurs malgré leurs difficlutés à couvrir les frais d’analyse, d'entretien et de fonctionnement. 

Aujourd'hui, le centre manque cruellement de matériel.

Un appareil appelé « Mispa i2 » qui détecte notamment le diabète, l’anémie, le système hémostatique et d’autres maladies permettrait de réaliser plus rapidement les examens les plus repandus au laboratoire.

Ces examens sont utiles également pour dépister le Covid-19 en l’absence de PCR.

L’objectif du projet "Les dames du Nil" est donc d'aider les Filles de la charité à équiper les deux centres de soins avec du matériel de pointe afin de permettre aux populations de trouver un service médical de qualité

Entre 400 et 650 patients viennent au laboratoire tous les mois et le nombre augmentera certainement avec ces nouveaux appareils plus performants et plus rapides.

D’avance un grand merci pour votre générosité,

Grâce à vous, ces personnes bénéficieront d'une aide médicale rapide et de qualité 

You must be logged in to post a comment.

Log in or register

The last 20 supports

0 backers
€0
Autres mécènes
Supported by
+ €235
€235
on an objective of
€2,295
0 backers
D - 40 time remaining
Soeur Elisabeth Noirot

Je suis Fille de la Charité de St Vincent de Paul depuis 35ans au Moyen Orient. Je suis infirmière puéricultrice. J’ai servi les malades et les enfants plus spécialement au Liban, en Terre Sainte à Bethléem et en Egypte à Port-Saïd. Depuis fin Novembre je suis en mission en Haute Égypte à 350kms au sud du Caire dans une petite ville nommée Koussieh. Ici, à partir de notre petit dispensaire, j’essaie de lancer les soins à domicile. Notre maison est orientée dans l’action sociale et éducative également avec 400 enfants dans nos jardins d’enfants, un centre de coupe couture, d’alphabétisation, de soutien scolaire pour une bonne cinquantaine d’enfants chrétiens issus de milieu très pauvre, les mouvements de jeunesse, les visites des familles et des personnes âgées à domicile, la réunion spirituelle de 250 Mamans et les activités paroissiales ? A côté des soins j’accompagne donc la réunion des mamans.

Assiout
Egypt

By continuing your visit on this website, you accept the use of cookies offering you tailored content and enhancing your browsing experience. Learn more / parameterize cookies