"Grand Homme"

Pour un avenir durable

Tax eligible
"Grand Homme" : Pour un avenir durable
Semences
Mini tracteur
Terrain
Logements
Formations

La ville de Fianarantsoa à Madagascar est située à presque 400km au sud de la capitale Tananarive dans une zone particulièrement agricole.

Le pays est connu pour son climat tropical et sa saison des cyclones particulièrement violente. Dernièrement, le cyclone AVA en 2018 a dévasté la ville de Fianarantsoa et n’a bien sur pas épargné les maisons précaires, le nombre de personnes en situation d’extrême pauvreté a ainsi quadruplé.

Le fonds mondial pour les monuments (WMF) place la ville parmi les 100 sites les plus menacés en raison de la détérioration de ses maisons. Selon la Banque Mondiale, 76% des Malgaches vivent dans une « extrême pauvreté » et plus particulièrement dans la province de Fianarantsoa. Plus de 92% de la population vit avec moins de 2 dollars par jour dans le pays.

Les Filles de la Charité sont présentes dans la région grâce au centre Manantenasoa à Fianarantsoa ouvert depuis 1950. Elles interviennent auprès de la population dans différents domaines : assistance aux personnes âgées, visites à domicile, catéchisme des enfants, visite des malades dans les hôpitaux, cantine scolaire (plus de 200 élèves), alphabétisation des enfants des rues pour les insérer dans des structures scolaires ensuite, animation des Jeunesses Mariales Vincentienne, aide pour les bébés malnutris (à peu près 150 bébés) etc.

L’objectif de ce nouveau projet est de venir en aide à plusieurs familles en état d’extrême pauvreté vivant pour certaines à la rue, faute de revenus fixes.

L’idée serait d’investir dans un petit terrain de la ville où un ancien centre pour enfants délinquants a fermé et qui est doté de terrains cultivables. Les locaux étant vides ils pourront aussi être mis à disposition des familles pour qu’ils aient un logement décent.

La deuxième étape sera d’acheter un mini tracteur [type Kibota] pour les soutenir dans la culture de leur terre et qu’ils puissent produire un peu plus pour subvenir décemment aux besoins de leur famille. 

Les étapes du projet

  • Insérer les bénéficiaires dans le système d’organisation communautaire du quartier pour assurer une certaine discipline de leur part.
  • Préparer les adultes à être responsables de la bonne tenue du logement mis à leur disposition et du bon entretien de leur terrain. Une formation professionnelle leur sera dispensée et un suivi régulier d’une Fille de la Charité sera assuré.
  • Que les parents s’engagent à envoyer leurs enfants à l’école tous les jours. Une autre Sœur sera responsable du suivi régulier de la présence des enfants à l’école.
  • Assurer un suivi médical des familles par un médecin bénévole du centre diocésain et une Sœur infirmière.
  • Qu’un membre de la famille se forme à la gestion des dépenses.
  • Que les bénéficiaires s’engagent à assister à une réunion mensuelle pour assurer un suivi, faire un bilan de ce qui s’est passé pendant le mois écoulé sur les sujets importants : éducation, entente dans la famille, santé de leurs enfants, etc.

Les bénéficiaires

15 familles pourront profiter de ce projet et sortir de la rue grâce à vous !

Aujourd’hui ces personnes abandonnées par la société vivent uniquement grâce à des petits travaux au jour le jour, en faisant notamment des lessives ou en arpentant les poubelles de la ville à la recherche de quoi se nourrir. Faute de revenu stable dans les familles, les enfants sont livrés à eux même : ils survivent en quémandant ou en aidant les dames à porter leurs courses. Ils gagnent ainsi leur nourriture pour la journée.

C’est par le biais de la réinsertion professionnelle et sociale que ces familles entières pourront retrouver stabilité et autonomie afin de faire évoluer leur statut aux yeux de la société ; regagner en dignité et ne plus vivre au dépend des décharges de la ville.

Un immense MERCI pour votre générosité !

Avec eux, grâce à vous ... 

Sœur Francine Razafindrabodo

Accompagnée de 6 autres soeur de la communauté nous travaillons en collaboration, chacune apporte sa contribution selon ses possibilités: infirmière, assistante sociale, catéchèse, alphabétisation, couture, éducation. Nous travaillons ensemble dans ce centre Manantenasoa. Je m'occupe principalement des personnes de la rue et des enfants analphabètes pour les aider à retrouver le chemin de l'école.

The last 20 supports

anonymous
Anonymous

anonymous
Anonymous

Antoine A.
Antoine A.

15 €

FREMANI
FREMANI

300 €

P. raphaël Bui.
P. raphaël Bui.

200 €

EUROGERM
EUROGERM

100 €

anonymous
Anonymous

arnaudgg
arnaudgg

1000 €

Marie
Marie

100 €

Amis FC.
Amis FC.

50 €

anonymous
Anonymous

anonymous
Anonymous

anonymous
Anonymous

anonymous
Anonymous

Herbelin
Herbelin

10 €

anonymous
Anonymous

anonymous
Anonymous

Jean-yves Vincent.
Jean-yves Vincent.

100 €

Simone D.
Simone D.

100 €

lalou
lalou

50 €

No events are planned at this time

Let's talk !

Soeur francine Razafindrabodo.
Soeur francine Razafindrabodo.

Je découvre que le projet est complètement financé, et je vous remercie du fond du coeur pour votre collaboration. La saison des pluies bat ici son plein depuis la semaine dernière et quand j'ai annoncé ce matin que notre projet était financé, les bénéficiaires ont éclaté de joie. D'ici peu nous commencerons la répartition du terrain pour que chaque famille s'occupe de sa culture. Un grand merci à tous les bienfaiteurs. L'entraide est l'espoir et la force de toute l'Humanité. Union de prières. Soeur Francine

Posted 2 months

Soeur francine Razafindrabodo.
Soeur francine Razafindrabodo.

Voyant l'avancement du budget du projet, toutes les familles se réjouissent avec l'espoir que bientôt elles pourront cultiver, car en même temps la saison des pluies vient de commencer. Ils remercient de tout leur cœur les bienfaiteurs car ils sentent que malgré le rejet de la société où ils vivent, d'autres personnes ne les abandonnent pas, s’intéressent à eux, sont prêts à les aider. David, un père de famille qui depuis 10 ans vivait sans papier, et après notre intervention pour qu'il récupère une carte d'identité s'exclamait : "Maintenant je suis un homme car j'ai récupéré ma citoyenneté et ma dignité de père de famille, bientôt j'aurai du travail par cette terre, et je pourrai voter comme tout un chacun dans mon pays grâce à la générosité des bienfaiteurs de bonne volonté. Misaotre, misaotra betsaka, ho tahin' Andriamanitra lalandava anie izy ireo" c'est à dire : "Merci mille fois, que Dieu les bénisse toujours."

Posted 2 months

Share it !

  • Semences
    Mini tracteur
    Terrain
    Logements
    Formations
  • 29 backers

4543 € collected on a goal 4215 €
108%
Finished
29

4543
on an objective of 4215 €

The holder

Sr Alessandra

Sœur Francine Razafindrabodo

Fille de la Charité de Saint Vincent de Paul

Accompagnée de 6 autres soeur de la communauté nous travaillons en collaboration, chacu...

Learn more

Rewards

For a payment of €10

Un grand merci pour votre participation !

image
1
For a payment of €50

(soit 17€ après déduction fiscale)
Un grand merci sur nos réseaux sociaux + un mail descriptif quand le projet sera terminé !

image
6
For a payment of €100

(soit 34€ après déduction fiscale)
Contreparties précédentes + envoi d'une carte artisanale chez vous !

image
Available stock: 5
0
For a payment of €150

( Soit 51 € après déduction fiscale)
Contreparties précédentes + Livre MASERA sur Madagascar

image
Available stock: 1
0

Fianarantsoa, Madagascar

By continuing your visit on this website, you accept the use of cookies offering you tailored content and enhancing your browsing experience. Learn more / parameterize cookies